premium 1
Bozoma Saint John

Pire job de l’année : redorer l’image d’Uber

Le 7 juin 2017

Après des mois de polémiques, Uber tente de se refaire une image avec la nomination de Bozoma Saint John, ancienne d'Apple, en tant que directrice de la marque.

C’est un véritable casse-tête chinois qui s’annonce pour Bozoma Saint John. Cette ancienne responsable marketing pour Apple Music vient d’être nommée directrice de la marque chez Uber. Le service de VTC tente ainsi de redorer son image, grandement dégradée ces derniers mois après plusieurs polémiques successives.

D’après Techcrunch, Bozoma Saint John avait créé la sensation lors de la WWDC 2016, la conférence des développeurs d’Apple, notamment par son charisme. Parviendra-t-elle à fédérer autour d’Uber une communauté aussi forte que celle qui entoure la marque à la pomme ?

Intervention de Bozoma Saint John lors de la WWDC 2016

Car il faut dire que ces derniers temps furent pour le moins compliqués. Mardi 6 juin, Uber a annoncé à l’AFP avoir renvoyé 20 salariés, notamment pour harcèlement sexuel. Cette déclaration fait suite aux résultats d’une enquête ouverte par Uber le 19 février, après qu’une ancienne salariée a accusé l’un de ses supérieurs de harcèlement sexuel. Au total, plus de 200 plaintes ont été déposées en interne.

Fin février, c’est le directeur technique d’Uber, Amit Singhal, qui était contraint à la démission pour avoir « caché la plainte pour harcèlement sexuel qui l’avait visé chez Google [son ancien employeur, NDLR] », indique l’AFP.

Le 3 mars, le New York Times révélait l’existence d’un logiciel secret qui aurait aidé les chauffeurs à éviter les forces de l'ordre. Surnommé « Greyball », il permettrait ainsi à la société d’opérer dans des villes où elle n’a pas la permission de le faire.

Travis Kalanick, le PDG d’Uber, avait eu quant à lui un échange tendu avec un chauffeur qui lui reprochait d’avoir baissé ses revenus. La vidéo, filmée en février, avait été diffusée par Bloomberg. Énervé, Travis Kalanick avait déclaré : certains « accusent toujours les autres pour leurs propres merdes ». Quelques heures plus tard, il s’était fendu d’un mot d’excuse publié sur son blog. « C’est la première fois, a-t-il concédé, que je suis prêt à admettre que j’ai besoin d’aide dans la façon de diriger, et je compte en obtenir. » En la personne de Bozoma Saint John ?

Altercation entre Travis Kalanick et un chauffeur Uber
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.