premium 1
premium 1 mobile
Samsung

Samsung dans la tourmente

Le 26 sept. 2016

Après la série d’explosions révélées du Galaxy Note7, Samsung a rappelé en masse toutes les unités déjà livrées. Des modèles de remplacement ont déjà été proposés en Corée du Sud ; malheureusement, ils ne fonctionnent pas...

Douche froide pour le géant coréen : en voulant prendre Apple de vitesse sur la sortie de l'iPhone 7, Samsung a mis peut être un peu trop tôt sur le marché son Galaxy Note7, moitié Smartphone, moitié tablette. Les exemplaires déjà livrés aux Etats-Unis et en Corée du Sud ont été rapatriés d’urgence : ceux-ci ayant, pour certains, explosé au visage de leur propriétaire. Les victimes ne se sont d’ailleurs pas privées de poster des images de leur Galaxy Note7 cramoisi sur les réseaux. Mauvaise pub pour Samsung... La vente du Galaxy Note7 a débuté le 19 août en Corée du Sud et aux Etats-Unis, puis arrêtée face aux plaintes multiples des utilisateurs : le 2 septembre, plus de 2,5 millions d'unités était rappelés.

92 rapports des batteries de surchauffe, aux États-Unis seulement, ont été répertoriés, dont 26 rapports de brûlures et 55 rapports de dommages aux biens, y compris les incendies dans les voitures et un garage. Face aux incidents, de nombreuses compagnies aériennes et les autorités de sécurité aérienne de pays comme l’Australie, le Canada, le Japon, l’Indonésie et l’Inde, ont par ailleurs proscrit l’utilisation du Galaxy Note7 à bord des avions. « L’enquête que nous avons menée a révélé un problème au niveau de la batterie du smartphone. Une surchauffe de la batterie est survenue lorsque l’anode et la cathode sont entrées en contact, ce qui est un défaut de fabrication extrêmement rare. Bien que cela soit isolé à un problème de batterie, la sécurité de nos consommateurs est notre priorité. Nous allons donc remplacer tous les Galaxy Note7 en circulation par un nouveau.», précise Samsung.

 

« Depuis le début du mois, notre Service Clients est entré en contact avec les possesseurs d’un Galaxy Note7 afin de leur demander d’éteindre leur appareil et de ne pas le mettre en charge par mesure de précaution. Il leur a également été expliqué la procédure d’échange du Galaxy Note7.

A partir du 19 septembre, les possesseurs d’un Galaxy Note7 ont reçu en livraison express un colis contenant leur nouveau Galaxy Note7 ainsi que le Gear VR, auquel ils étaient éligibles dans le cadre des précommandes. Cette livraison contient également un colis préaffranchi pour retourner gratuitement leur ancien Galaxy Note7.

Bien qu'il n’y ait eu qu’un faible nombre d'incidents signalés, Samsung fait de la sécurité de ses clients une priorité absolue. Outre le démarrage du programme d'échange du Note7, Samsung annonce des mesures supplémentaires visant à protéger la sécurité des consommateurs et à inciter les possesseurs d’un Note7 à échanger leur appareil au plus vite. Une mise à jour logicielle de la batterie : Cette mise à jour bridera la capacité de charge des Note7 précommandés à 60%. En limitant la capacité de charge de l'appareil, Samsung vise à réduire les risques d'incidents et à rappeler à ses clients qu'ils doivent échanger au plus vite leur ancien Galaxy Note7 par un nouveau », précise encore le site.

Aujourd'hui, certains utilisateurs ont déjà reçu leur Galaxy Note7 de remplacement : c'est le cas de ceux, notamment, en Corée du Sud où 400 000 entités avaient déjà été vendues avant leur rappel. Selon le Wall Street Journal, ces derniers se plaignent malheureusement déjà : la batterie de ce Galaxy Note7 surchauffe et dispose d'une très faible autonomie.  La chaîne sud-coréenne YKN signale de son côté que la batterie se décharge très rapidement et se recharge très lentement. On attend déjà la série de plaintes des américains en cours de livraisons : 500 000 unités seraient en cours de remplacement. La série noire continue...

 

Samsung vient d’annoncer avoir reporté le lancement commercial officiel du Galaxy Note7 en France. Certainement plus sage.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.