premium 1
premium 1 mobile
rogue one dans la tourmente

Rogue One dans la tourmente

Le 15 déc. 2016

Quand les partisans de Trump appellent au boycott du film de Disney #DumpStarWars…

11 novembre sur Twitter. Le scénariste de Rogue One, Chris Weitz, publie l’image du logo des rebelles barré d’une épingle à nourrice, symbole des anti-trump, avec ce commentaire : Star Wars against hate. Spread it. (La guerre des étoiles contre la haine. Propager le message).

Et pour le coup, il a su se faire entendre…

Mais quand on attaque l’empire Trump… l’empire contre-attaque. Les pro-Trump ont donc lancé leur hashtag, #DumpStarWars, pour convaincre leurs troupes que Disney ne voulait pas de leur argent, et que le spin-off de Star Wars n'était pas un spectacle fait pour eux… mais contre eux.

Et pour pimenter le tout, une bonne petite rumeur : le scénario du film aurait été modifié pour faire du blockbuster une croisade contre le futur président des Etats-Unis. Jack Posobiec, militant de l’utra-droite, l’affirme : le scénario aurait été modifié après les résultats de l’élection présidentielle… et l’explique, Periscope à l’appui.

Disney n’a évidemment aucune envie d’entrer dans la polémique. A l’occasion de l’avant-première samedi 10 décembre, sur le registre, "circulez, il n’y a rien à voir" (à part le film bien sûr) le PDG de Disney s’est exprimé en ces termes :

 

Je n’ai aucune réaction à propos de toute cette histoire. Franchement, il s’agit juste d’un film, et le monde devrait l’accueillir comme tel. Il ne s’agit en aucun cas d’un film politique. Il n’y a rien de politique à l’intérieur, point final.

 

Bob Iger, PDG de Disney 

Une petite mort pour Star Wars… qui, sans être un brûlot révolutionnaire, ne peut pas non plus être considéré comme un simple conte divertissant. Il y est quand même question de rebelles luttant à mort contre un empereur autocratique pour le retour d’un monde libre, non ?

Quoiqu’il en soit, Hollywood qui s’est largement mobilisé pour les démocrates lors de la campagne risque de découvrir que les luttes de leurs superhéros ont intérêt à donner dans le mainstream sucré et indolore s’ils ne veulent pas tomber sous le coup d’un hashtag…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.