premium 1
premium 1 mobile
syriens

Quand Donald Trump Jr. compare les réfugiés à des Skittles...

Le 21 sept. 2016

… Skittles réagit. Vite fait. Bien fait.

Donald Trump Jr. a le tempérament de son père, et le même goût pour les formules lapidaires des tribuns populistes. Mardi, en fin de journée, il a cru bon de faire paraître sur son fil Twitter une photo illustrée du propos suivant : « Si je vous présente un bol de Skittles, et que je vous dis que trois d’entre eux sont empoisonnés, voudriez-vous en prendre une poignée ? » Et de conclure : « C’est ça le problème des réfugiés syriens. »

Et comme il devait juger l’ensemble encore trop nuancé, il a ajouté ce commentaire : « Cette image dit tout. Mettons fin à l'ordre du jour du politiquement correct, qui ne pense pas d’abord aux intérêts de l'Amérique. »

Les internautes n’ont évidemment pas manqué de réagir...

Le journaliste canadien Seth Abramovitch, rédacteur en chef de The Hollywood Reporter, a quant à lui interpellé la marque.  Et la réponse n’a pas tardé, signée par Denise Young, vice-présidente des affaires publiques de Skittles. "Les Skittles sont des bonbons. Les réfugiés sont des personnes. Nous ne pensons pas qu'il y ait matière à les confondre. Nous ne ferons pas d'autres commentaires qui pourraient être interprétés comme une récupération marketing." Simple - claire - juste.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.