trump ours

Pour Donald Trump, la vérité est… alternative

Quand on accuse Donald Trump de mensonges, sa conseillère parle, elle, de « faits alternatifs » et déclenche les détournements sur Twitter.

Sur la base de photos aériennes, on peut estimer que 160 000 à 250 000 personnes étaient présentes à l’investiture de Donald Trump, contre 1,8 million pour Obama en 2009. Un chiffre que l’intéressé dément fermement : il affirme qu’un demi-million de personnes étaient présentes à l’évènement. Son porte-parole a ensuite annoncé que « jamais autant de monde ne s'était déplacé pour une investiture». Rien d’étonnant quand on connait la propension de Donald Trump à se jouer des media et à tordre la réalité.

Invitée à la télévision en direct, sa plus fidèle conseillère Kellyanne Conway, a été soumise à cette question sans équivoque par un journaliste de Meet The Press : « Pourquoi Donald Trump a envoyé son porte-parole, qui est aussi porte-parole de la Maison Blanche et du pays tout entier par moment, devant la presse pour la première fois, pour divulguer un mensonge que l'on peut prouver? » . Kellyanne Conway s’est alors laissée aller à une circonlocution des plus étonnantes pour y répondre : « Ne soyez pas aussi dramatique, vous dites que c'est un mensonge mais le porte-parole a présenté des faits alternatifs. »

Après les fausses informations, il faudra désormais faire avec les « faits alternatifs » . Si personne n’a réellement compris ce qu’elle voulait dire, l’expression a fait les choux gras des internautes sur Twitter. Florilège des meilleurs tweets, ci-dessous, avec une mention spéciale pour Courtney Love.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.