habillage
premium1
habillage
actu_28871_vignette_alaune

Happn contre le mariage forcé

Le 24 nov. 2015

L’amour en ligne met les applications au service de bonnes causes. Cette fois-ci, Happn et JWT s’engagent contre les mariages forcés des enfants. Parfois, le choix n’existe pas.

Alors que Tinder s’engageait il y un an contre le trafic sexuel, c’est au tour d’Happn de proposer ses services pour alerter sur une dure réalité.

J. Walter Thompson a pensé un dispositif qui « bloque » l’application, afin que ses utilisateurs n’aient plus qu’un seul choix. Il s'agit d’alerter la population sur le nombre trop important de petites filles obligées de se marier avant 16 ans. Au total, ce sont plus de 400 000 mobinautes à Londres à qui l’on a proposé de rencontrer Mark, 32 ans. En se connectant à son profil, un message de Plan UK dévoilait les dessous de l’opération. « Quand vous êtes libres de choisir avec qui vous voulez sortir, il est compliqué d’envisager n’avoir qu’une seule option ». Pour Will Brookwell et Will Helm, créatifs chez JWT London, « le meilleur moyen de communiquer sur le manque de choix serait un endroit où les gens ont une liberté incroyable : les applications de rencontres ». Du côté d’Happen, les équipes sont fières d’avoir été approchées pour ce projet. « Cette cause a beaucoup d’écho chez nous. Nous revendiquons le fait de pouvoir offrir du choix à nos utilisateurs : celui de redécouvrir les gens qu’ils croisent, celui de faire une rencontre, ou celui de dire non », a déclaré Marie Cosnard, Head of Trends.

Les mariages forcés concernent 15 millions de petites filles chaque année dans le monde. Ce sont autant d’enfants qui sont obligés d’arrêter l’école, de devenir mère avant qu’elles ne soient prêtes, et qui subissent souvent de nombreux abus. 

Mélanie Roosen - Le 24 nov. 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.