coca cola usine

Dans les coulisses de production de Coca-Cola

Le 30 sept. 2016

Visiter une usine Coca-Cola : secret défense ? Non pas ! En plus des visites sur sites, la marque propose désormais une immersion en réalité virtuelle.

Alexandre Poncet, Directeur de la communication chez Coca-Cola Entreprise l’affirme : oui, l’industrie peut être sexy et attirer les jeunes talents. Pour le prouver, la marque n’hésite pas à montrer les dessous. Il faut savoir que sur le sol français, Coca-Cola possède 5 usines, qui produisent 90% des boissons de l’entreprise qui sont consommées en France. Et n’allez pas croire que ces 5 usines sont fermées à double tour : chaque année, ce sont 3 000 visiteurs qui s’y rendent pour découvrir les coulisses de la production des boissons.

Mais parce qu’aujourd’hui, les consommateurs sont de plus en plus attentifs aux questions de transparence et de qualité des produits, et qu’il est impossible de faire visiter les usines à tous (notamment pour des questions logistiques, ou de sécurité), Coca-Cola Entreprise a décidé de créer une expérience accessible au plus grand nombre, en collaboration avec TF1 Production et Digital Immersion.

L’année dernière, les équipes avaient déjà proposé un livre aux éditions de La Martinière : « Coca-Cola en France, une aventure industrielle ». « Nous avons voulu aller plus loin », explique Alexandre Poncet. « Nous voulions plus de proximité entre les consommateurs et nos usines ». Dans une vidéo à 360°, les équipes nous plongent au sein du site de Grigny, construit il y a 30 ans et dessiné par Roger Taillibert, l’architecte à l’origine du Parc des Princes. De l’élaboration de la recette à la création des bouteilles en passant par le contrôle qualité et l’étiquetage : les consommateurs sont invités à découvrir l’usine dans ses moindres détails.

Coca-Cola European Partners, les coulisses d'une production française

Le dispositif sera présenté au grand public sur des salons, mais aussi potentiellement sur les points de vente et dans les réseaux de CHR. « Il est important de faire comprendre que Coca-Cola, ce n’est pas que du marketing : c’est aussi une industrie. Nous allons à la rencontre des étudiants pour leur présenter les différents métiers, et nous pensons que cet outil pourra nous y aider. Quand on voit que 48% des Français de moins de 35 ans pensent encore que l’industrie n’est pas attractive pour les jeunes, on se doit de montrer que l’usine du futur est connectée ».

Pour réaliser ce projet, Coca-Cola Entreprise s’est appuyé sur les expertises de John Freeman, réalisateur chez TF1 Production, et Romaric Manovelli, producteur chez Digital Immersion. Pour John Freeman, « il n’est rien de plus anti-virtuel que la vidéo 360 : on raconte une histoire en baignant les gens dans une réalité, tout en les laissant libres de choisir un angle, de découvrir les détails par eux-mêmes ». Question pratique, le tournage n’a rien à voir avec un tournage classique : un staff allégé, aucune lumière ajoutée, pas de filtres. « Les spectateurs deviennent eux-mêmes réalisateurs : ce sont eux qui choisissent les plans ». Pour Romaric Manovelli, la réalité virtuelle n’est pas une nouvelle technologie, mais un nouveau medium, qui demande une grammaire et une écriture particulières. « Pour vivre une expérience réelle déportée de manière virtuelle, il faut respecter des codes particuliers ».

Le film est disponible à 360 sur YouTube et en réalité virtuelle via cardboards ou casques adaptés.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.