premium 1
premium 1 mobile
girls do not need a prince

Corée : renvoyée pour un T-Shirt féministe

Le 30 août 2016

Guerre des sexes sur les réseaux : une Coréenne a été licenciée par l’éditeur de jeux Nexon pour s’être affichée avec un T-Shirt féministe.

 

« Girls Do Not Need a Prince », ce slogan affiché sur un T-Shirt a valu à Kim Ja-yeon un licenciement sans concession de son employeur Nexon.

La jeune femme, Sud-Coréenne, est actrice et prête sa voix à l’un des personnages du jeu video Closers. Mi-juillet, elle postait une photo de son buste sur Twitter, avec le fameux T-Shirt : les plaintes ne se sont pas fait attendre. Les joueurs ont immédiatement contacté la firme Nexon pour lui faire part de leur mécontentement. L'entreprise a aussitôt mis un terme au contrat qui la liait avec la jeune femme : « Nous avons entendu les protestations de la communauté des joueurs et avons décidé de la faire remplacer », a déclaré un porte-parole à la BBC.

 

Mais pourquoi une telle mobilisation ? Tout simplement car le fameux vêtement est vendu par Megalia, un groupe féministe jugé ultra-radical. Ses militantes n’hésitent pas à mener des actions chocs contre les hommes jugés trop machistes, exposition de serviettes hygiéniques, appel aux meurtres, discours vulgaires (par effet de mimétisme avec le mâle indiquent-elles)… leur simple logo en est une métaphore, une main avec le  pouce et l’index très rapprochés comme pour rappeler aux Coréens la petitesse de leurs attributs. Une position extrême qui ne tend qu’à rappeler l’inégalité des droits des femmes coréennes par rapport aux hommes ; et les humiliations qu’elles subissent chaque jour.

 

Face à la polémique, la jeune femme a pris la parole dans le  Korea Times : « Je n’ai rien à reprocher à Megalia et à son travail. J’apporte mon soutien à toutes les causes que je crois justes et je suis prête à en assumer les conséquences, même si l’on me désavoue. »

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.