actu_28265_vignette_alaune

Amazon en procès contre les faux commentaires

Amazon met en demeure plus de mille internautes pour faux et usage de faux commentaires sur son site. La plateforme considère que cette pratique fallacieuse tend à éroder son image et plus particulièrement son intégrité.

Les e-recommandations font partie intégrante de la notoriété d’Amazon et de son succès. Elles s’ajoutent au cercle vertueux de la fidélisation client, de son engagement, et sont en général gage de qualité pour les clients. Plus que les descriptifs des vendeurs, la puissance des recommandations peut aujourd’hui propulser un produit vers le haut… ou pas (selon que les commentaires soient positifs ou négatifs). Une force de frappe qu’Amazon assure totalement indépendante de son système, même si elle participe à la bonne appréciation des articles. Aussi que devrait-il se passer si un jour ces commentaires étaient révélés bidons ? C’est toute l’image de la plateforme qui en prendrait un coup : c’est la raison pour laquelle Amazon prend les devants a décidé d’entrer en guerre contre ceux qui laissent des commentaires prédéfinis en échange d’une rémunération. Dernièrement, la société en aurait détecté 1 114 et aurait décidé de porter plainte contre eux. Enregistrés sur la plateforme Fiverr, sous de fausses adresses IP afin de ne pas être repérés, les auteurs de ces commentaires auraient touché près de 5 dollars pour des recommandations gratifiantes : une manière de faire remonter rapidement la côte des produits, de les valoriser et de gagner rapidement les étoiles nécessaires (jusque cinq) pour assurer leur notoriété et leur popularité auprès des clients Amazon.

Afin de les traquer, et surtout les identifier, Amazon s’est fait passer pour un faux acheteur. Il semblerait que Fiverr travaille avec le géant sur ce dossier : la société a pu identifier les pseudos des utilisateurs, mais on ne sait pas si elle révelera leur identité. Pour l'instant, Amazon a porté plainte contre X. Sur Fiverr, ces faux contributeurs vous offrent un large pannel de service comme abigail38 qui propose des avis positifs sur Amazon et assure qu’elle peut contribuer depuis 60 pays avec un changement d’adresse IP pour tromper le système d’Amazon.

 

« Même s’il ne s’agit que d’un petit nombre, ces avis menacent la confiance que les consommateurs, et une grande majorité de vendeurs et de fabricants, placent en Amazon, et par conséquent terni la réputation d’Amazon » indique la compagnie dans sa plainte.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

  1. Mathias Poujol Rost / Affaireeo dit :

    Ah... Ha Ha les faus avis et certains sociétés qui les fabriquent à tour de bras.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.