habillage
premium 1
premium1
Un logement Airbnb à Haïti

Airbnb promeut les « pays de m*rde » de Trump

Le 16 janv. 2018

« Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ? » se demande Trump. Airbnb lui donne une petite leçon de géo.

A l’occasion d’une potentielle réforme de l’immigration, Donald T. se serait opposé à l’accueil de celles et ceux qui viennent de « pays de merde » (« shitholes », en version originale). Comprendre : Salvador, Haïti, et les pays d’Afrique dans leur ensemble.

So clever. So charming.

Au-delà de l’outrage, Airbnb y a vu une opportunité de communiquer sur un terrain cher à Donald Trump : Twitter !
Brian Chesky, CEO et co-fondateur de l’entreprise, a en effet publié une série de posts vantant les mérites de destinations comme le Ghana, le Kenya, ou Haïti, tandis que de son côté le compte officiel d’Airbnb faisait la promo du Maroc.

Au passage, Brian Chesky en profite pour rappeler les chiffres de la plateforme… On ne perd pas le Nord.

Il y a 5 ans, 3 000 hôtes à travers l’Afrique, le Salvador et Haïti avaient gagné 6 Millions de dollars. Aujourd’hui, ils sont 75 000 et ont gagné 170 Millions de dollars.

 

Par ailleurs, selon Fortune, l’entreprise envisagerait de dépenser 100 000 dollars en digital pour promouvoir ces destinations. Un bel exemple de newsjacking… Il faut dire que les accusations à l’encontre du site avaient écorné son image : des utilisateurs et utilisatrices avaient en effet pointé du doigt les pratiques discriminantes tolérées par la plateforme – qui, depuis, ne perd pas une occasion de rectifier le tir.

Ainsi, à l’annonce du « Muslim Ban » en 2017, Brian Chesky avait annoncé offrir un logement grâcieux aux réfugiés-ées ainsi qu’à chaque personne bloquée par la mesure.

Par ailleurs, à l’occasion du SuperBowl 2017, la marque avait diffusé un spot invitant à plus de tolérance…

We Accept | Airbnb
Enfin, de façon très concrète Airbnb avait supprimé les comptes d’activistes d’extrême-droite, en amont du rassemblement de Charlottesville - ce qui rendait la réservation d'un logement pour l'occasion tout de suite plus difficile !
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.