actu_30780_vignette_alaune

SXSW 2016 : La conversation permanente

« The Web Is Dead. » proclamait le magazine Wired il y a quelques années. Les équipes de Publicis Dialog sont donc allées au festival SxSW 2016 à Austin pour en avoir le cœur net. Si cette tendance se confirme, à quoi devons-nous nous attendre ? Comment nos usages vont être révolutionnés ?

L’empathie au centre des révolutions technologiques.

Cela fait des années qu’on entend parler d’Intelligence Artificielle.

Jusque-là nous connaissions les robots aux algorithmes toujours plus performants. Les premières interactions étaient surprenantes, séduisantes mais froides. Le résultat de l’expérience n’était pas toujours formidable. En effet, ces ordinateurs humanoïdes ne comprenaient pas nos émotions, nos sentiments, les nuances de notre voix. Ils répondaient à nos requêtes mais n’étaient pas capables de devancer nos besoins.

Car oui c’est bien l’empathie ou la compréhension de nos sentiments qui va permettre aux programmes d’intelligence artificielle de révolutionner nos vies. L’un des exemples les plus frappants est le programme Watson d’IBM. En étant capable de comprendre le « langage réel » (les jeux de mots, les ambiguïtés ou l’ironie), il pourra accompagner les médecins dans leurs diagnostics, tout autant qu’aider les distributeurs dans la gestion de leurs stocks et dans une hyperpersonnalisation de la réponse à apporter à un client (on répare son téléphone cassé ou on le remplace par un neuf ?).

Ces nouvelles solutions sont aujourd’hui capables de fonctionner à grande échelle et trouvent donc un champ d’applications très vaste : la santé, les transports, la distribution, le secteur public, etc. On sait aussi que ces robots vont prendre parfois la place des humains au travail. Notre capacité à collaborer avec eux va cependant ouvrir de toutes nouvelles opportunités.

(À quand le robot qui écrira nos recommandations ?...) 

 

epic doctor battle josh four

La conversation replacée au centre de nos vies

Comme on le voit déjà depuis plusieurs années en Asie avec WeChat ou plus récemment aux US avec Transportation sur Facebook Messenger, notre manière de consommer Internet est en train de considérablement évoluer.

On a de cesse de devoir passer d’une app à une autre. D’un device à un autre. Ce qui se joue actuellement est bien l’essor des services au cœur de nos conversations avec nos proches pour une expérience « seamless » qui va nous voir commander notre Uber directement dans l’appli Messenger. On ne sortira donc plus de nos conversations.

À la maison également nous vivrons toujours plus connectés. « The Internet of Things » (ou IoT ou « Internet des objets ») a été très présent lors de ce festival. Les objets connectés se démocratisent et sont plus accessibles à l’usage. La mini-enceinte intelligente d’Amazon que l’on commande par la 

voix, Echo, permet par exemple de lancer la musique, de gérer tous les autres objets connectés de la maison, de commander un Uber, de payer ses factures et bien évidemment d’acheter en ligne.

Ces nouveaux usages ne sont que des étapes en attendant une révolution beaucoup plus phénoménale grâce aux « Chatbots » ou agents conversationnels. Pour ceux qui ont vu le film Her, votre futur Siri pourra ressembler à cela : une relation (pas forcément amoureuse évidemment) entretenue par une conversation permanente et la possibilité que le robot s’étonne, soit réjoui et vous demande tout simplement « Pourquoi ? ». Cependant les ingénieurs se confrontent encore à quelques soucis qui font que l’expérience proposée n’est pas encore suffisamment fluide pour le consommateur. Comment gérer les datas personnelles sensibles ? Comment produire une voix « human-like » qui rendra l’expérience beaucoup plus naturelle, et ce dans toutes les langues ? Ils y travaillent.

 

 

L’essor des smartphones avait déjà modifié considérablement nos façons de vivre et de consommer. Parfois en nous coupant du monde qui nous entoure. Les performances des programmes d’intelligence artificielle vont nous faire rentrer dans une nouvelle ère où l’expérience physique, sociale et digitale sera toujours placée dans une conversation permanente. Les offres de Réalité Virtuelle et Réalité Augmentée accompagneront cette mutation pour casser les barrières physiques. « The Web is dead » mais le digital sera de plus en plus humain et social.

 

Publicis Dialog,

Kurt Novack, Creative Director

Olivier Quiviger, Client Services Director

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.