premium1
premium1
hydrao

CES 2017, ce qu’il faut retenir

L'ADN
Le 9 janv. 2017

L’agence Nurun passe en revue les pépites qu’elle a repérées pendant le salon. Une déception cependant : le secteur de l’environnement est sous-représenté.

Au cours de ce CES 2017 les thématiques d’innovation les plus marquantes correspondent aux besoins ou problématiques majeurs de notre société : bien être & sport, santé, loisirs, transports et communication. Tous les objets deviennent smart et peu, de la brosse à dents (ou à cheveux) aux nounours de nos enfants, jusqu’au mobilier (lits, bureaux, chaises) resteront à l’écart d’un enrichissement en data, outils de tracking, autonomie ou intelligence artificielle. Un thème majeur est cependant étonnamment sous-représenté dans les secteurs d’innovation : l’environnement. Un symbole dans la ville du CES, Las Vegas : une véritable aberration environnementale en consommation d’eau et d’électricité en plein désert sur Nevada !

Les thèmes majeurs apparus lors de ce CES 2017 et quelques pépites repérées

Smart is beautiful (et surtout partout)

Alors que la question éthique et légale de l’utilisation de nos data produites par nos outils de communication (mobile) comme de tracking (bracelets de sport, montres connectées) ou de monitoring (domotique, automobile) n’est pas encore toujours réglée, ce CES a vu apparaître un très grand nombre d’objets « smart » de notre quotidien. Le mobilier de  bureau devient autonome avec Smartdesk qui permet de gérer ses bureaux comme on gérerait une flotte automobile. Nissan a d’ailleurs développé son concept « intelligent parking chairs » : les chaises de bureaux se déplacent et se rangent seules, pilotées ou programmées à distance.

Une startup française a d’ailleurs lancé Hydrao, un pommeau de douche intelligent et ecosensible qui change progressivement de couleur pour vous alerter sur votre consommation d’eau et vous permet de suivre et gérer cette consommation à partir de votre smartphone !

Côté communication et transport

Au-delà du secteur auto qui était la vedette, les drones continuent de se développer. Les nano-drones produits par Jet jat, de la taille d’une carte vidéo SD, sont réduits à une taille d’insectes et permettent de filmer en vol (et en streaming) malgré leur petitesse et leur prix très accessible. Mais aussi de nombreux développements de robots à faire programmer par les enfants et ados  - Robo link par exemple - pour les accompagner dans l’apprentissage du code sur un projet concret : développer les capacités de son robot. Une startup française, Bibelib, a de son côté lancé un produit aussi simple qu’innovant : une gamme de housses de valises connectées qui permettent de suivre la valise a distance associée à une offre d’assurance en cas de perte. Simple d’usage et encore une fois accessible : le prix reste en effet un frein au développement commercial de nombreux objets connectés qui ne trouvent pas leur public.

Le secteur de la santé

Au-delà du bien-être et du sport, le vieillissement des populations occidentales et la nécessité de développer des services d’accompagnement des personnes âgées ont été fortement représentés au CES. De la canne connectée pour alerter en cas de malaise (Nov’in, fabriquée par la manufacture Fayet en France) au lit smart qui permet de suivre a distance l’activité nocturne de ses parents âgés, c’est tout un secteur de sécurité et santé qui se développe en parallèle de l’évolution de nos sociétés. Evidemment les solutions de data tracking de santé étaient nombreuses, telle Sensiv qui a conçu un suivi continu de vos signes vitaux, agrégés sur un dashboard personnalisé, avec un système de reporting et d’alerte à votre médecin en cas d’activité anormale.

The sleep sheep  s’adresse, lui, au plus jeunes d’entre nous ou à ceux qui ont toujours besoin d’un doudou : un mouton chargé en électronique qui apprend du comportement de l’enfant pour lui diffuser de la musique en s’adaptant a son rythme d’endormissement. Le mouton qu’on comptait en fermant les yeux est lui aussi désormais un objet intelligent !

Côté Sport / bien-être et loisirs, l’heure est toujours à l’auto-évaluation et au coaching

Mais les applications s’étendent désormais a quasi toutes les activités : gants de boxe connectés, skis connectés, clubs de golfs et tenues de sport pour suivre et améliorer les performances. Rossignol & Piq se sont associés pour un nano ordinateur qui suit vos courbes de glisse, vitesse, angles d’attaque sur les pistes pour un point statistiques le soir au coin du feu ou de la raclette (connectée bientôt ?).

Importance du déplacement dans un univers virtuel

La réalité virtuelle était évidemment une des grandes attentes de ce CES mais il semble que les projets les plus intéressants sont ceux qui répondent a la question du déplacement dans un univers virtuel : Icaros, une structure sur laquelle on s’allonge et qui permet de se déplacer en volant dans un univers virtuel ou 3D Rudder, une tablette ronde et connectée en bluetooth qui  permet au joueur, une fois assis avec la tablette glissée sous ses pieds, de s’orienter par rotation de la tablette et de se déplacer en gardant les mains libres. Côté VR pure, peu de projets saisissants cette année au CES… les écrans TV ont encore un peu de sursis.


Gildas Launay (planneur) et Vincent Bouillon (DG)

L'ADN - Le 9 janv. 2017
premium 2
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.