premium 1
premium 1 mobile
poutine usa

Elections américaines : dans la crainte des hackers russes

Le 8 nov. 2016

Le gouvernement craint qu’une attaque de hackers russes ne vienne ruiner le scrutin. Pour l’éviter, un dispositif d’envergure pourrait être mis en place.

Après des mois de campagne enflammés et entremêlés de scandales à la sauce « peopolitique », nous allons enfin connaître le résultat des élections américaines. Enfin, dans l’hypothèse où tout se passe bien…

Le gouvernement craint en effet que la Russie et ses hackers ne saisissent l’occasion pour semer la zizanie, ou du moins orienter le scrutin. La Russie a été avertie : si une attaque était détectée lors du vote ou des comptes, cela pourrait représenter une rupture entre les deux pays.

Les Russes sont dans une dynamique offensive, et nous travaillons sur des moyens stratégiques d’y répondre.

Michael McFaul,

ambassadeur américain en Russie

(2012 à 2014)

Si certains craignent des attaques qui pourraient couper internet, il est plus probable (mais pas forcément moins dangereux) que les hackers tentent de s’en prendre aux media sociaux pour diffuser de fausses informations ou manipuler les électeurs en diffusant, par exemple, de faux documents, en colportant des rumeurs ou des scandales infondés. Il faut savoir que ce ne serait pas inédit, et que certains documents mettant en cause les Démocrates auraient déjà été diffusés par les Russes.

Un membre de l’administration de Barack Obama a déclaré que ces derniers souhaiteraient « créer autant de confusion que possible et attaquer le système comme ils ont pu le faire ailleurs. Nous devons nous assurer que nous avons tous les outils à disposition pour être préparés et répondre en cas d’attaque ». Evidemment, aucun détail quant au dispositif mis en place n’est accessible…

Cependant, dans la mesure où les entreprises privées représentent la majeure partie d’internet, le gouvernement compte sur elles pour aider en cas d’attaques.

Quant à savoir si de réelles menaces pèsent sur les élections américaines, les équipes de NBC ne relatent aucun avertissement particulier. Mais le souvenir des cyber-attaques russes en Estonie est encore trop frais pour manquer de prudence sur le sujet…

Plus récemment, c’est au Monténégro que les élections se sont déroulées dans un climat tendu.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.