patrick-perkins-ETRPjvb0KM0-unsplash

La mesure d’impact, concrétisation de la mission des entreprises circulaires

Avec CITEO
© Patrick Perkins

Traduire et mesurer de manière concrète son impact devient essentiel pour les entreprises durables, que ce soit pour fiabiliser leur offre commerciale ou attirer des investisseurs. Mais comment y parvenir ?  

Ce matin du 24 juin 2022, l’ambiance est studieuse au dernier étage du RaiseLab, tiers-lieu dédié à l’entrepreneuriat et à l’open innovation situé dans le 11ème arrondissement de Paris. Cela tombe bien, puisque c’est ici que Citeo a choisi d’organiser l’un des temps forts de l’accélérateur Circular Challenge, qui accompagne huit start-ups pour développer leurs solutions en matière d’économie circulaire.

Ce vendredi, après six mois d’accompagnement, l’enjeu est fort puisque l’on va s’atteler à la mesure d’impact. Car s’engager dans une démarche circulaire est une chose, mais pouvoir en mesurer les effets en est une autre. Comment s’y prendre et pourquoi faire cet exercice ? Anne-Sophie Michel, responsable innovation chez Citeo, pose les enjeux en préambule : “Nous allons construire une feuille de route afin de prioriser les KPI que l’on peut mesurer, tout en se comparant à d’autres solutions circulaires.” Objectif : traduire ce travail d’impact dans la proposition de valeur des start-ups présentes.

Formuler sa mission circulaire et identifier les indicateurs de mesure d’impact

À chaque table s’installent deux représentants de start-ups accompagnés de coachs Citeo. À la nôtre, Ewald Meyer, directeur commercial chez BanQu, “une plateforme digitale sécurisée au service de la traçabilité de la logistique depuis la production du produit jusqu’à sa consommation” et Frédéric Willemart, directeur général de Terravox, entreprise experte en mobilisation citoyenne et spécialisée dans la sélection du tri des déchets. Tous deux sont ici pour définir et mesurer en quoi leur solution contribue à accélérer l’économie circulaire. Seulement voilà, il existe différentes méthodes pour mesurer son impact, et il est parfois difficile de savoir par où commencer.

La première étape passe par la mise en place un pitch circulaire qui consiste à formaliser sa raison d’être “Qu’est-ce qui t’a amené à créer Terravox ? Quel était ton constat ? ”, demande une coach à Frédéric Willemart. Les deux entrepreneurs remplissent un document dans lequel ils doivent remplir le contexte et la problématique, la mission de leur start-up pour y répondre, les activités clés qui en découlent et les indicateurs de mesure d’impact. Après une dizaine de minutes d’échange et de préparation, Frédéric Willemart se prête au jeu du pitch.

On observe qu’en zone urbaine dense, les performances de collecte sélective sont faibles car il y a énormément de gaspillage. Notre mission est d’accompagner les publics pour adopter la pratique circulaire grâce à de nouveaux comportements et de nouveaux usages”, explique-t-il. Oui mais comment mesurer l’impact de tout cela ? Le directeur général de Terravox le reconnaît : isoler l’impact de l’entreprise sur un quartier de 4000 habitants est difficile. Faut-il installer des capteurs dans les bacs de tri ? Pour le moment Terravox se repose sur plusieurs indicateurs de résultats tels que l’évolution des comportements et l’acquisition de compétences grâce à des questionnaires ainsi que des mesures qualitatives ou quantitatives du tri.

Objectiver la mesure d’impact pour financer ses projets de développement

Il faut veiller à bien qualifier ce terme d’impact : il doit être corrélé à un marché, une réalitéC’est pour cela que l’on s’attache à lemesurer, l’objectiver ”, rappelle Cécile Sémériva, directrice de l'innovation chez Citeo. Cette mesure de l’impact des solutions de chaque entrepreneur permet de comprendre et identifier la valeur qu’ils créent en terme environnemental en lien avec leur activité économique. "Comment ces entrepreneurs vont pouvoir être identifiés comme pertinents au regard de la question environnementale ? A quel critère environnemental leur solution répond-elle ?”, s’interroge Cécile Semeriva. La directrice de l’innovation évoque les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) qui aident les investisseurs, actionnaires ou fournisseurs à savoir où placer leur argent pour financer la transition bas-carbone. Par conséquent, être capable de mesurer et de définir son impact est indispensable pour financer ses projets. Mais ce n’est pas suffisant, comme l’indique la directrice de l’innovation, l’idée est de mettre en place un “indice de circularité” comprenant plusieurs indicateurs existants.

Ce mouvement en faveur de la mesure d’impact est aussi impulsé par l’Union Européenne pour appuyer sa démarche de finance durable. Depuis 2018, la Commission Européenne a en effet lancé un Plan d’action pour la finance durable, une stratégie qui identifie les moyens pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. Parmi eux : rediriger les flux de capitaux vers des investissements durables et créer un cadre pour évaluer les performances des critères ESG.

Ce dernier repose notamment sur la directive sur le reporting extra-financier qui sera bientôt remplacé par la CSRD, et qui oblige les entreprises de plus de 250 salariés à “communiquer des informations relatives aux problématiques de durabilité, de changement climatique et évaluer l'impact de leur activité sur l'environnement et la société en général”, précise Novethic dans un article. Côté investisseurs, la taxonomie européenne agit en complément puisqu’elle classifie les activités économiques ayant un impact favorable sur l’environnement. Cette dernière doit aider les fonds privés à mieux identifier les activités économiques durables pour le climat, et ainsi orienter leur argent vers les entreprises du changement.

Recherche de financement ou pas, la mesure de l’impact, qu’elle serve à piloter sa stratégie circulaire ou à définir ses effets sur l’environnement est une étape essentielle de toute entreprise au service de l’économie circulaire.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.