actu_24990_vignette_alaune

Un déodorant signé Google

Google est sur tous les fronts, même celui de la transpiration. Le géant de la Valley vient d’obtenir son brevet pour un déodorant connecté, sous forme de capteur à disposer sous ses vêtements.

Le wearable a le vent en poupe : les trackeurs de données investissent de plus en plus les rayons de magasins et permettent ainsi à tout un chacun de mesurer ses performances. Pour autant, qui dit effort, dit forcément sueur, et pour l’instant personne ne s’était vraiment réellement penché sur les problèmes de sudation inhérents. Du moins, c’était sans compter Google qui a déposé, en août 2012, un brevet pour un détecteur de sueur capable d’analyser les données émises par le corps et, si besoin, de dégager une douce odeur de parfum.

Cet étonnant capteur, à placer sous sa chemise près des zones à risques, effectue un bilan constant de la température corporelle de l’utilisateur, de ses mouvements, de leur durée, de l’humidité de sa peau. Si nécessaire en cas d’alerte rouge, il déclenche un spray intégré, tandis qu’un ventilateur en dirige le parfum. Les mauvaises odeurs sont ainsi neutralisées en temps réel. L’utilisateur a également la possibilité de programmer une notification sur Smartphone : il est ainsi prévenu, à un instant T, de l’intention du capteur de le pulvériser de parfum et, s’il juge l’intervention inutile, d’en bloquer le déclenchement.

L’utilisateur n’a pas pris au sérieux les recommandations du déodorant numérique ? Pas de panique, Google a prévu une application permettant de repérer géographiquement ses amis afin de pouvoir les éviter, et ainsi ne pas les offenser de ses odeurs corporelles.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.