actu_22406_vignette

Un banc public qui recharge les batteries

Boston s’équipe de bancs à énergie solaire connectés : les promeneurs pourront ainsi recharger leur portable en faisant une pause.

Hier, nous diffusions les résultats d’un rapport de l’AIE sur l’émergence des appareils connectés et le gouffre énergétique qu’ils constituaient. L’AIE tire la sonnette d’alarme : le marché de l’IoT va s’étendre très rapidement à quantité d’objets jusqu’à présent off-line et par conséquent continuer à creuser le gouffre énergétique.

Dernier objet de ce genre étonnant : un banc connecté. Bien loin de celui de Brassens qui permettait aux amoureux de se bécoter en paix, celui-ci permet à ses utilisateurs de recharger leur portable et d’accéder à des infos pratiques liées à la ville ou à la qualité de l’air. Baptisé Soofa, il a été conçu par des ingénieurs du MIT : alimenté par énergie solaire, il est alimenté par le réseau Verizon et propose une connexion sans fil.

"Votre téléphone ne sert pas qu'à téléphoner, pourquoi un banc ne devrait-il servir qu'à s'asseoir ? " a déclaré le maire Martin J. Walsh.

Selon le Boston Globe, Cisco Systems est partenaire financier de l’initiative et prévoit d’en installer dans plusieurs parcs de Boston comme Titus Sparrow Park, Boston Common ou encore Rose Kennedy Greenway. 

 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.