actu_12111_vignette_alaune

Tout savoir sur Pinterest

Depuis quelques jours Pinterest est le réseau social dont tout le monde parle. Interview de Grégory Pouy, consultant indépendant expert sur le digital.

Doc News:  Le réseau social Pinterest existe depuis 2010, pourquoi est-ce en ce début d'année qu'on en parle le plus? 

Grégory Pouy: Effectivement Pinterest n'est pas nouveau, c'est le moins que l'on puisse dire. Très longtemps ce réseau est resté confidentiel et était surtout l’apanage des personnes fans de DIY (Do it Yourself - fait main) - ce n'est pas un hasard si la page d'Etsy est celle qui regroupe le plus de followers. Pinterest répondait donc à un besoin : facile, pratique et joli.
Ensuite, aussi étrange et injuste que cela puisse paraître, la chance est un élément indiscutable dans le "buzz".
Un journaliste d'un média important qui s'intéresse à vous et c'est parti (potentiellement). Ca a été aussi le cas avec Pinterest qui a décollé suite à un article du média digital Techcrunch en mai dernier.
Depuis lors le service connait une croissance exponentielle  ininterrompue. Il arrive en France depuis ce début d'année mais aux US et aux UK cela fait longtemps que cela a décollé - en décembre ils avaient déjà 10 millions de membres (un record de rapidité pour une structure indépendante).

DN : Quels sont les particularités de Pinterest? Est-ce un nouveau Tumblr, Instagram, ou un genre de Flipboard?
Grégory Pouy: Beaucoup de sites et réseaux sociaux sont créés par des Geek pour les Geek. Pinterest n'invente rien en fait...c'est un service de curation visuelle mais Delicious le faisait, Evernote aussi et dernièrement Scoop-it qui a aussi connu un bon "buzz"...
Ils s'appuient sur un mouvement de fond : comment gérer tous le contenu auquel nous sommes soumis quotidiennement de manière intelligente ?
Nous avons besoin de services nous permettant de nous y retrouver, de gagner du temps en quelque sorte.
lls s'appuient également sur le fait que les internautes sont beaucoup plus sensibles aux images qu'au texte (plus rapide à analyser), plus agréables à regarder.
Enfin, ils jouent la rareté avec un réseau disponible sur invitation uniquement.
Pinterest est aussi un excellent moyen de découvrir de nouvelles choses qui vous ressemblent tant le site peut fonctionner par communauté verticale.
La différence de Pinterest, c'est que c'est simple et joli et du coup, cela parle au grand public.

 

DN : Est ce un phénomène qui a de l'avenir ou juste un réseau de plus ?
Grégory Pouy: Le besoin d'outil de curation est un mouvement de fond dans lequel Pinterest s'inscrit.
La question est ensuite de savoir si c'est plutôt Pinterest ou un autre.
En réalité, il y a des outils différents pour des usages différents.
Pinterest ne va pas éclipser tous les services de curation mais comme expliqué auparavant, il sera sans doute celui utilisé par le grand public qui souhaite surtout se souvenir des jolies choses qu'ils ont vues sur le web.
L'utilité peut être tout simplement de partager des envies pour la décoration d'une maison ou pour un mariage, à moins que ce soit des tenues vestimentaires qui nous ont marqué dans nos pérégrinations digitales.... Pinterest est une manière de faire du lèche-vitrine digital et de se souvenir de ce que l'on a vu. D'ailleurs avec l'application mobile, vous pouvez le faire de n’ importe où (disponible sur iOs et en site mobile pour le moment, Android ne devrait pas tarder).
Plus que les 12 millions de membres, les chiffres les plus intéressants sont les 2 millions d'usagers actifs au quotidien et le temps passé (72 minutes) en moyenne qui est supérieur à celui de Facebook (45 minutes).

DN :  Est-ce que les utilisateurs vont décliner leur profil sur plusieurs réseaux ? Avoir son tumblr, son profil Google +, Twitter,  Facebook , Instagram,  Linkedin, cela ne fait-il pas perdre la tête aux utilisateurs?
Grégory Pouy: Pour les personnes qui suivent beaucoup le web social et se font un point d'honneur à être présent partout, c'est effectivement à devenir fou.
La réalité c'est que les internautes ne sont jamais partout à la fois, c'est tout simplement impossible, personne n'a le temps pour ca - pour tout le monde les journées ne font que 24h...
Instagram, Linkedin, Facebook, Twitter et Pinterest ont des usages bien différents cela dit, je pense que les internautes vont privilégier ce qui leur est le plus utile au quotidien et délaisser le reste.
Beaucoup sont sur Linkedin ou Viadeo mais ne vont jamais sur leur profil, idem avec Facebook ou Twitter.
Le taux de pénétration et le temps passé des médias sociaux est déjà à son maximum, cela implique que les consommateurs qui passeront du temps sur Pinterest réduiront leur usages d'autres supports qu'ils soient digitaux ou pas.

 

DN: Quels sont les avantages pour les marques d'être présentes sur Pinterest?
Gregory Pouy: A court terme, l'intérêt peut simplement être RP : faire un effet d'annonce pour montrer la modernité de la marque comme l'a fait Easyjet France mercredi.
Mais plus que ca, l'intérêt de Pinterest, c'est que s'il est géré de manière intelligente, il permet de générer beaucoup de trafic (plus que linkedin, Youtube et Google plus en cumulé) avec un très bon ton de viralité!
Plusieurs choses sont envisageables sur Pinterest mais la majorité des actions sont plutôt des actions d'images à long terme plutôt que des "quick win" (comme c'est souvent le cas avec le web social). Dans tous les cas, il faudra savoir prendre de la hauteur par rapport à sa marque et avoir la volonté de faire découvrir de nouvelles choses.

1. Promouvoir un style de vie
A travers sa présence et ses "boards", on peut montrer la richesse de la marque, son univers global, les choses qui vous intéresse...
Par exemple, parmi les 150 marques déjà présentes, on retrouve General Electric qui n'est pas la marque la plus visuelle mais qui promeut les choses qui les inspirent pour faire évoluer le monde.

2. L'utiliser comme un groupe d'étude
Evidemment l'échantillon ne sera représentatif de rien mais il est intéressant de voir que vous pourriez regarder l'univers des personnes qui vous suivent, voir ce qui les fait rêver par exemple. Il y a toujours beaucoup à apprendre de ses consommateurs ou "followers".

3. Augmenter les ventes
Bien sur, c'est un axe intéressant à travailler puisqu'il s'agit d'avoir un R.O.I. court terme et financier mais ce n'est pas l'intérêt principal de ce site (ne rêvez pas).
Si vous savez être intéressant sur ce réseau, les personnes vont cliquer sur vos articles commerciaux et pourquoi pas acheter. Le site ideeli.com a de très bons résultats en l'espèce (+446% de visites et des ventes qui en résultent multipliées par 5). A noter qu'ils sont aussi très impliqués avec leur followers.

4. Obtenir des créations d'internautes
Pinterest est le temple du DIY vous l'aurez compris, vous pourriez donc tout à fait demander aux personnes de créer des choses ou tout simplement de mettre en avant des images de choses qu'ils désireraient.

5. Faire des concours.
De la même manière, c'est un élément court terme, et très tactique mais il serait possible de demander aux internautes de "pinner" des images de votre site par exemple et de mettre en place un concours autour de cela.

6. Du recrutement

L'armée américaine se sert du réseau social pour recruter ou en tous cas montrer l'armée sur un jour nouveau.

 

DN: Dans le paysage des réseaux, quels sont selon votre expertise, ceux sur lesquels les entreprises devraient être présentes?
Grégory Pouy: En fait toutes les entreprises peuvent être présentes sur Pinterest mais celles qui sont attendues sont les marques visuelles bien sur (luxe, habillement, média...).

 

DN : Quel est le modèle économique de Pinterest? Est-il rentable?
Grégory Pouy: Comme pour tout service, le modèle n'est pas bien défini.  Il en était de même avec Facebook et Twitter (d'ailleurs ce dernier se cherche encore) il y a peu.

 

DN: Quels sont les autres réseaux dont nous entendrons parler cette année?
Gregory Pouy: Je crois qu'il va surtout s'agir de services qui vont être utiles et vont vous permettre de gagner du temps. Les sites purement communautaires où vous devez nécessairement passer du temps auront beaucoup de mal à percer.

 

Recueillis par Virginie Achouch


Grégory Pouy est consultant indépendant. Il aide les marques à intégrer et comprendre le digital. Après deux années passées chez Nurun, auparavant chez Vanksen et chez l'annonceur, il devient indépendant. Grâce à son expertise, il travaille sur le développement de 3 types de services autour du digital, l' accompagnement & formation, l'organisation et  le conseil, et la mise en relation.

 

 

 

 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.