premium 1
premium 1 mobile
actu_27433_vignette_alaune

Quand Google recrute

Le 31 août 2015

Google analyse vos recherches à des fins personnelles… et professionnelles. Un employé de la marque a récemment révélé s’être fait recruter grâce à un test caché dans les requêtes du moteur de recherche.

Mark Rosett est ingénieur informatique chez Google. La semaine dernière, il expliquait sur son blog la façon dont le géant du numérique l’a recruté : via une recherche internet effectuée… sur Google.

Il y a trois mois, alors qu’il est en pleine transition professionnelle, Mark Rosett fait des recherches sur les « Mutex Lock » (pour en savoir plus sur les exclusions mutuelles, c’est par ici). Alors qu’il s’apprête à cliquer sur l’un des résultats, la page web s’est scindée en deux parties distinctes. Au milieu, un pop-up intriguant : « Nous parlons le même langage. Partant pour un défi ? »

Tentant. Mark Rosett accepte, et se retrouve sur foo.bar, un site hébergé par… Google, et ressemblant à une interface UNIX. L’informaticien ouvre le programme disponible sur la page. Il est alors amené à résoudre 6 exercices sur les algorithmes en 48h, à la suite desquels il a pu remplir un formulaire de contact.

Non, il ne s’agissait pas d'obtenir ses informations pour lui envoyer des publicités non désirées sur sa boîte mail ou par SMS… Quelques jours plus tard, un recruteur de chez Google l’a sollicité afin de recevoir son CV et d’organiser une rencontre téléphonique. Mais ce n’est que lorsque qu’il a pu se rendre à Mountain View sur le campus de la marque que Mark Rosett a eu la certitude qu’il ne s’agissait pas d’une blague (un peu) poussée.

Un processus de recrutement valorisant, comme le note Mark Rosett. « Google m’a identifié avant que je ne postule ailleurs, et je me suis senti important ». Il affirme aussi que l’entreprise a respecté ses données personnelles et « ne [l]’a pas contacté sans les [lui] demander explicitement ». Soit. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.