actu_28759_vignette_alaune

Myphotoagency, ou le shooting sur mesure

Le 18 nov. 2015

Organiser des shootings photos partout en France et mutualiser les compétences, c’est ce que propose Myphotoagency, la startup qui a su fédérer une communauté de photographes pour les professionnels et les particuliers. Interview des fondateurs.

Sarah Aizenman et Dan Kleczewski, ont créé MyPhotoAgency, il y a trois ans, alors que l’engouement pour la photo était en pleine explosion. A l’époque tout le monde parlait d’Instagram, les internautes s’échangeaient des photos sur les réseaux sociaux et le marché des appareils photos numériques était en pleine croissance.  « Le marché de la vente d’équipement photographique s’était digitalisé, en revanche du côté de l’offre le marché était resté très traditionnel voire archaïque : quand on cherchait un photographe sur Google, on avait le choix entre des milliers de photographes et des agences traditionnelles. Aucun acteur digital ne proposait de faciliter la rencontre entre la demande des clients et l’offre des photographes. Nous avons donc décidé de créer MyPhotoAgency. », Sarah Aizenman.

 

Sarah Aizenman est diplômée d'un Master en communication politique du Celsa, en 2012 elle était en charge de la communication d'une ONG humanitaire et d'une fondation bi-étatique. Dan Kleczewski, lui, est avocat de formation, il s’occupait de productions audiovisuelles pour Kitchen Factory, la société de production de Cyril Lignac. Les deux s’étaient rencontrés dans une association étudiante. « C’était plutôt gonflé de monter cette startup ensemble, alors que le monde nous disait « faites attention c’est la crise ! » », Sarah Aizenman. Presqu’en même temps que la création de la startup, nous avons réalisé une levée de fonds de 300 000 euros auprès de trois investisseurs privés : Michael Benabou (co-fondateur de Vente-Privee.com), Dominique Romano (business angel) et Gilles Dyan (fondateur et président d'Opera Gallery). « Cette levée de fonds nous a permis de comprendre que des gens croyaient en nous, on s’est donc pleinement investis. », Dan Kleczewski.

Après six mois, le site internet était créé. Aujourd’hui, la plateforme fédère 2 000 photographes professionnels identifiés dans toute la France, donc la plus grande communauté de photographes en France. Quels que soient la nature du shooting que le client souhaite organiser, la zone géographique dans laquelle il se situe, la date qu’il a planifiée et son budget, Myphotoagency garantit une réponse à toutes les demandes.

« Lorsqu’un annonceur veut réaliser un shooting à échelle nationale, nous sommes sa seule alternative puisque nous sommes capables de réaliser simultanément des centaines de shootings sans avoir à facturer par ailleurs de frais de déplacement ou d’hébergement. Nous avons des photographes à proximité de chaque site à shooter. Pour Optical Center, notamment, nous avons organisé  456 shooting de boutiques en trois semaines. », Sarah Aizenman.

« Nous répondons à des besoins, des demandes, qui ne pouvaient pas être réalisés auparavant. Avant en 3 semaines, il était impossible pour des centaines de photographes de courir 400 magasins. Nous demandons un cahier des charges très précis sur la demande : type de photo, rendu, post production … le rendu est ainsi uniforme pour les 456 shootings. C’est d’ailleurs ce que nous avons fait pour Leroy Merlin», Dan Kleczewski.

Leroy Merlin a choisi Myphotoagency pour réaliser des shootings professionnels chez les gagnants des concours organisés par l'enseigne sur Facebook. Chaque mois, les clients de Leroy Merlin sont invités à publier des photos de leurs plus belles installations Leroy Merlin. Les auteurs des meilleures réalisations sont récompensés par un shooting photo réalisé chez eux par un photographe professionnel de Myphotoagency. Les photos sont ensuite publiées sur le site de Leroy Merlin.

Pour se faire connaître, la startup a misé sur le RP et des concours. Deux d’entre eux, lui ont d’ailleurs permis de gagner fortement en notoriété : le premier proposait à un photographe lauréat d’exposer ses photos dans les bureaux de la ministre Fleur Pellerin, à l’époque ministre de l’économie numérique. Le deuxième était un concours de cocréation de la campagne de Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate à la mairie de Paris. « Nous avions proposé à nos photographes de soumettre leurs clichés sur la base d’un brief donné par la candidate. L’affiche, sélectionnée par les internautes, avait servi à la campagne  qui ensuite fut utilisée par NKM. »,  Sarah Aizenman.


La clientèle de Myphotoagency se compose à 50/50 de particuliers et de professionnels. « Nous avions de plus en plus de demandes de particuliers qui souhaitaient qu’on les renseigne ou qu’on leur indique un professionnel pour une séance photo : c’est vrai que la séance photo avec un photographe est de plus en plus tendance et utile mais les codes ne sont pas forcément fixés, c’est-à-dire qu’on ne connait jamais à l’avance la durée d’un séance, le nombre de photos qui seront récupérées… C’est tout de même un marché assez déstructuré et chaque photographe a plus ou moins sa façon de fonctionner. », Sarah Aizenman. La startup a donc décidé de proposer une solution clef en main avec le premier coffret cadeau de séances photos sur différentes thématiques (portrait, mariage, grossesse, naissance…) adressé aux particuliers : la Shooting BOX. Son prix varie entre 49 et 199 euros et comprend entre un quart d’heure et une heure trente de séances photos au studio du photographe ou à domicile. Ce coffret est en vente à la Fnac depuis son existence, il y a un an, et sera proposé chez Carrefour début décembre.

L’équipe de Myphotoagency est constitué de sept personnes. Aujourd’hui, la société souhaite lever  2 millions d’euros. «  Nous voulons recruter et multiplier notre force commerciale. Aujourd’hui la grande majorité des demandes est entrante. Nous savons que si nous étions plus proactifs, nous ferions plus de business, ce qui nécessiterait à termes plus de chefs de projet. De plus, il nous faudrait pour la partie web de vrais experts, de vrais web marketeux.  On voudrait également se renforcer en communication, être capable de communiquer massivement sur le coffret notamment. Nous réfléchissons également à l’internationalisation, surtout pour la box. Des opportunités commencent à nous être proposées en ce sens par la FNAC », Sarah Aizenman.

Commentaires
  • J'aime beaucoup le travail que propose et effectue Myphotoagency ! Panel de possibilités et d'offres de qualités très intéressante, ca me fait beaucoup penser notre histoire, celle du Studio Photo Kujjuk - http://kujjuk.com/ - qui lui, s'est spécialisé dans la photo et la mise en valeur de visuels destinés au e-commerce !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.