actu_25995_vignette_alaune

La Génétique des Objets : 20 ans de recherche au service de l’innovation

Issue de près de 20 ans de recherche, la Génétique des Objets est une méthode d’innovation qui permet de se réinventer profondément par l’innovation radicale. Elle est d’ores et déjà mise en oeuvre dans les plus grandes entreprises françaises, y compris sur des sujets parmi les plus pointus techniquement. Une tribune de stim.

Comprendre & challenger les créations de l’homme

Comme le constate Herbert Simon : “Le monde dans lequel nous vivons est beaucoup plus artificiel, fabriqué par l’homme, qu’il n’est naturel. A peu près tous les éléments de notre entourage démontrent l’intervention de l’homme. De la température des endroits où nous passons le plus clair de notre temps - maintenue artificiellement à 20 degrés, à l’humidité ajoutée ou enlevée de l’air que nous respirons, en passant par les impuretés que nous inhalons - elles aussi essentiellement produites & filtrées par l’homme”.

Ainsi, plus que jamais, il est essentiel de maîtriser les processus qui gouvernent l’apparition, l’évolution et les révolutions de ces objets (produits ou services) conçus par l’homme.

 

C’est ce que propose la Génétique des Objets.

 

Au delà de la créativité, réinventer l’entreprise
Issue de près de 20 ans de travaux de recherche sur les sciences de la conception et l’innovation, la Génétique des Objets est une méthode d’innovation qui vise à outiller les entreprises pour permettre de tirer plein parti de leur expertise actuelle pour se réinventer profondément - et permettre ainsi leur survie par l’innovation radicale. Elle est d’ores et déjà mise en oeuvre dans les plus grandes entreprises françaises, y compris sur des sujets parmi les plus pointus techniquement.

La Génétique des Objets se veut plutôt orientée sur la transformation des compétences des entreprises. Elle s’appuie sur l’exploration systémique de chacune des dimensions d’un objet ; sa fonction, son usage, son environnement, son business model, permettant de piloter la génération de nouveaux concepts et de mettre en regard les capacités de l’organisation pour les réaliser.

 

 

Partant d'une entreprise établie, aux produits connus et stables, la Génétique des Objets permet - en mobilisant les experts de l’entreprise - d’analyser les gènes de l’objet et faire réapparaître toutes ses propriétés fondamentales, y compris les plus tacites.
Concrètement, cet ADN de l’objet permet à tout concepteur de prendre conscience des choix qu’il ne challenge plus depuis longtemps : la voiture roule sur une route, elle est vendue à un utilisateur dans une concession, elle possède 4 roues conformément à la règlementation, etc.

 

Ce que les théories de la conception nous apprennent, c’est que le moyen le plus efficace pour aider à créer du nouveau est d’aller acquérir des connaissances issues d’un monde totalement différent. C’est le sens de l’étape d’exploration qui permet de  sourcer des gènes venus d’autres univers, choisis pour le potentiel d’ouverture qu’ils offrent : autres acteurs de la mobilité, sciences fondamentales, visions d’utilisateurs nouveaux, … dans le cas de notre entreprise automobile.

 

La suite de la méthode consiste à travailler conjointement l’évolution de l’objet et de l’organisation. En effet, contrairement à beaucoup d’approches de l’innovation par la créativité et l’idéation, la Génétique des Objets s’appuie sur les fondamentaux de la gestion. Ainsi, tandis que beaucoup de méthodes d’innovation s’arrêtent lorsqu’un nouveau produit est conçu, la Génétique des Objets va jusqu’à amorcer la transformation de l’entreprise.

Il est en effet crucial pour le manager de garder en tête que les entreprises sont souvent la conséquence d’une vision produit : elle sont construites et spécialisées (compétences internes, partenaires, processus, valeurs d’entreprise,...) pour être les plus efficaces pour délivrer le produit en question. Pour innover radicalement, il sera nécessaire de faire évoluer l’entreprise. Par exemple, si le constructeur automobile veut explorer des business models d’autopartage, il lui sera certainement nécessaire d’adapter ses compétences et sa structure pour ce faire.

 

Découvrez la Génétique des Objets en pratique : Acceleration Learning !
Ainsi, permettant d’aborder des sujets d’innovation de rupture et d’accompagner l’entreprise dans sa transformation, la Génétique des Objets est une approche idéale pour la mutation moyen terme de l’entreprise. En la combinant avec des approches comme le design thinking, on obtient le meilleur des techniques d’apprentissage pour traiter largement des projets d’innovation. C’est ce que vous pourrez retrouver en une matinée d’experience unique lors de notre événement Acceleration Learning qui aura lieu le 22 avril, de 08:30 à 13:00, à la Gaîté Lyrique. En participant à cette demi-journée, vous explorerez, comprendrez, et ressentirez la puissance des apprentissages rapides pour l’innovation et plus jamais vous ne lirez le paysage de l’innovation de la même manière.
Venez nombreux.

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.