actu_29310_vignette_alaune

K&S Emotions : portrait d’agence

Yael Kusch et Jean-Michel Stassart sont partenaires dans la vie comme à l’agence. Ils ont monté K&S Emotions avec l’ambition de faire passer les messages des marques… avec émotion.

« Nous avons tous les deux une grande expérience chez l’annonceur », commence Jean-Michel Stassart, qui a passé 30 ans au sein de Bouygues où il a dircom de Bouygues Telecom. De son côté, Yael Kusch a travaillé dans les médias avant de rejoindre les Galeries Lafayette, Aufeminin et enfin Bally au poste de directrice RP monde. Finalement, ils décident de lancer un « family business » alors que Bouygues Telecom orchestre un plan de départs volontaires. « C’était hyper intéressant pour moi, je suis parti dans de bonnes conditions. Tout était réuni pour qu’on puisse se retrouver et se lancer ».


Dans leurs carrières, ils travaillaient tous les deux avec des agences. « Parfois, on avait l’impression que c’était des superstars. On était les clients, mais tout était à leur rythme, et on devait souvent prendre les choses en main nous-mêmes ». La compréhension des enjeux et les problématiques des annonceurs les poussent à vouloir y répondre. « Après 55 ans de salariat cumulé à nous deux, on voulait passer à autre chose et faire des recommandations qui ont du sens pour les marques ».

Leur credo : privilégier le qualitatif et l’émotionnel au quantitatif et au rationnel. « Notre politique, ce n’est pas de nous disperser auprès de mille clients mais de choisir des clients dont on s’occupe à 100% », confie Yael Kusch. Alors que Jean-Michel Stassart les conseille sur leur stratégie de marque et de communication, Yael Kusch orchestre les RP en France et à l’international. « Pour tout le reste, on s’appuie sur un réseau de partenaires : vidéo, brand content… On s’entoure toujours des meilleurs ». Tout fonctionne grâce au bouche à oreilles, au réseau. La preuve : la plupart de leurs clients les contacte directement via les réseaux sociaux… « Nos followers nous suivent pour nos voyages… Et nos recommandations professionnelles ! » Et les sollicitations vont de l’organisation d’événements, à la création d’une identité de marque, aux objets connectés…

 

Compliqué de travailler avec sa moitié ? Pas si l’on en croit leur exemple. « C’est sympa de faire quelque chose ensemble ; on allie toutes nos compétences, on se complète… ». Le fait de pouvoir choisir ses clients joue sur le plaisir qu’ils ont à travailler ensemble. « Nous sommes autonomes, on ne fera jamais les choses par obligation. On prend des clients qu’on aime ! On n’a pas l’impression de travailler… C’est un luxe ». 

Leur plus grand succès, c’est le succès des marques. « Quand on voit les résultats, les ventes qui explosent… C’est génial, car les gens sont touchés par notre démarche : ils ont rarement été traités comme ça par leurs agences ». Une philosophie guidée par leur vécu… « Chez Bouygues, 80% de mon temps c’était des obligations. Des réunions, des reportings… On n’a pas besoin de tout ça ici ». Dans cette structure, le bien-être est le maître-mot : pour les équipes, les clients, les journalistes et les prestataires. « Si les gens sont bien dans leur peau, ils sont plus créatifs, plus productifs, plus épanouis ».  

« A 20 ans, on n’aurait pas pu faire tout ça ». Yael et Jean-Michel admettent que leur expérience leur a permis d’avoir un regard précis sur le métier qu’ils veulent exercer. « Il s’agit d’apporter des conseils pointus, pratiques. Nous ne faisons pas de la philosophie mais du concret »… tout en apportant quelque chose de positif.

 

L’humour, le beau, et l’émotion sont leurs meilleures armes pour faire passer les messages des marques. « Tout le monde n’est pas prêt à utiliser de l’émotionnel… Mais on ne désespère pas. Nous sommes hyper complémentaires, pas formatés ». confie Jean-Michel Stassart. De son côté, Yael Kusch conclue : « Et puis, on s’amuse… »

 

Retrouvez K&S Émotions

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.