premium 1
actu_30732_vignette_alaune

Kol : portrait de startup

Le 16 mars 2016

#superbonplan. Fini les soirées parisiennes avortées faute d’alcool : Kol livre à domicile, en moins de trente minutes, vins et spiritueux. Le tout à des prix défiant toute concurrence. ITW de Martin Gunther, co-fondateur.

On a bien cherché une petite histoire de beuverie entre copains de lycée pour justifier la création de ce service aussi ludique et ingénieux et rien…. Martin Gunther et Baptiste Guez, s’ils se sont bien rencontrés sur les bancs de l’école, sont deux entrepreneurs tout ce qui a de plus sérieux et réfléchis et qui ont su profiter d’une vraie dynamique d’achat avec l’avènement du mobile et du e-commerce. Formés à Normal Sup et Audencia respectivement, ils créent leur startup en juillet 2015. Pourquoi Kol ? En référence  au terme alcool provenant de l'arabe al koh'l, qui désigne le résidu poudreux récupéré par les alchimistes au fond de leur fiole après distillation d'essences et par extension une poudre très fine à base de stibine pour se noircir les yeux. Très sérieux on vous dit. « On a gardé la consonance du suffixe al koh'l et on a simplement changé l’orthographe pour Kol », précise Martin Gunther. « Kol est un caviste dématérialisé qui permet de recevoir en moins de trente minutes à n’importe quel endroit de Paris, nuit et jour, des vins et spiritueux à température de dégustation. Les vodkas sont à 0 degré, les champagnes entre 6 à 8 degrés, les vins blancs à 7 degrés. On fait de petites marges, mais comme on travaille directement avec les producteurs et les fournisseurs, on arrive à avoir les mêmes prix que les grands distributeurs. Le1 avril, notre site e-commerce permettra de fournir toute l’ile de de France. En septembre prochain, nous proposerons ce service sur Londres. En 2017, on vise l’Europe.»

Kol propose 83 références de vin et spiritueux et des nouveautés hebdomadaires. L'application est exclusivement sur IOS.

Leur cible ? « Etonnamment pas les plus jeunes qui manquent d’alcool à deux heures du matin. Notre principale clientèle sont des CSP+ qui ont une certaine velléité œnologique et commandent entre 19h et 23h, avec un panier moyen de 35 euros, pour remplacer le fait d’aller chez le caviste. », souligne Martin Gunther. « On a également beaucoup de startup ou d’agence de communication qui ont un budget apéro du vendredi soir. Nous sommes en moyenne 40% moins chers que les traiteurs. »

Le service BtoB est accessible 24h/24H, le BtoC devra se contenter de la plage horaire 19h/5H. De quoi faire bouder les épiceries qui ferment tard. De plus, aucun minimum de commande : « Vous pouvez commander un coca à 2 euros à Levallois Perret, on vous le livre. », Martin Gunther. Le service de livraison est internalisé, chaque livreur reçoit une formation de deux heures : sur le segment BtoB, ils livrent en tablier de sommelier et à vélo ; sur le segment BtoC, ils livrent en voiture électrique. Une distillerie ambulante, sorte de Uber de l'acool mais en plus écolo.

L’équipe Kol est composée de 6 personnes et 15 livreurs. L’Accélérateur suit la startup sur le plan financier et opérationnel.

(Photo via Agathe)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.