habillage
premium1
Biere et pizza avec un homme répugnant

Heineken en Afrique, les révélations de l'enquête d'Olivier van Beemen font mal

Le 7 sept. 2018

De ce côté de la Méditerranée, Heineken présente bien. Une communication formidable, une marque cool. Mais l'enquête* du journaliste d'investigation Olivier van Beemen révèle la face obscure du fleuron de l’industrie néerlandaise. Et ça fait mal.

Hé oui, on sait... en matière de scandale, on avait dit pas la bière...

En gros et en vrac. On y apprend que la multinationale entretient des amitiés douteuses avec des dictateurs et des criminels de guerre, pratique l'évasion fiscale, ne redoute pas de jouer la corruption des élites.

Plus original, Heineken a relancé les ventes de sa marque Legend en imaginant un dispositif de formations destinées aux prostituées. "Celles-ci devaient expliquer à leurs clients qu’ils seraient sexuellement plus performants en buvant de la Legend plutôt que de la Guinness, sa principale concurrente " explique Olivier van Beemen dans un entretien donné au Monde le 6 septembre. Les barmans aussi percevaient des commissions. Last, but not least, des vendeuses auraient été contraintes à des actes sexuels par certains cadres de la boite. L'entreprise savait... elle n'a rien fait.

Revenons au business. Le résultat est à la hauteur des moyens mis en place. Heineken réalise une marge financière 50 % supérieure à la moyenne mondiale sur ce marché.

En matière de "storytelling", les engagements de la marque affichés sur son site - "Préservons la planète - Soyons responsable - Créons du lien social" prennent direct un autre goût.

Et ce n'est pas celui du houblon.

 

*L'enquête a duré cinq années, repose sur plus de trois cents entretiens dans onze pays africains et des documents émis par l’entreprise elle-même.

Olivier van Beemen, Heineken en Afrique, une multinationale décomplexée, août 2018, éditions Rue de l’Echiquier


Crédit photo : Getty Images

 

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.