Actrice du film Les figures de l'ombre

Jess Wade rend visible le travail des femmes scientifiques sur Wikipédia

© Les Figures de l’ombre/20th Century Fox

Elles sont chimistes, physiciennes, mathématiciennes, et on ne les connaît pas. Pour donner de la visibilité aux femmes oubliées de l'histoire, Jess Wade a rédigé 1750 biographies sur Wikipédia.

Wikipédia rassemble chaque mois quelque 2 milliards de visiteurs. Jess Wade, physicienne britannique de 33 ans, fait partie de ses fidèles lecteurs. Après avoir rencontré la climatologue américaine Kim Cobb, Jess a cherché à en savoir plus sur cette scientifique distinguée à plusieurs reprises en consultant l'encyclopédie en ligne. Et là, stupéfaction : aucun article mentionnant Kim Cobb. Sur un coup de tête, Jess Wade décide de rédiger sa première page Wikipédia pour donner de la visibilité à cette chercheuse remarquable. C'était en 2017. Depuis elle affiche à son compteur 1750 biographies de femmes scientifiques.

Jess Wade lutte contre la sous-représentation des femmes sur Wikipédia

En 5 ans, Wade a écrit plus de 1 750 biographies Wikipédia au sujet de femmes scientifiques, mais aussi sur des personnes racisées dont les réalisations n'étaient pas documentées sur l'encyclopédie en ligne. Et les sujets potentiels ne manquent pas : « Je ne me suis jamais assis en n'ayant personne sur qui écrire », a déclaré la physicienne au Washington Post. Parcourir les archives, les articles scientifiques ou encore les revues spécialisées à la recherche de personnes notables sans page Wikipédia est une tâche parfois fastidieuse, mais cela représente aussi pour la jeune femme un travail épanouissant et éducatif.

Même si Jess Wade est très productive, il reste beaucoup de travail à faire : selon WikiProject Women in Red, un groupe dédié à la lutte contre l'écart entre les sexes de Wikipédia, seules 19 % des biographies de Wikipédia en anglais sont dédiées à des femmes.

Mettre en lumière les femmes scientifiques sur Wikipédia pour créer des vocations

Pour l'accompagner dans sa mission visant à corriger les préjugés sexistes, Jess Wade organise des ateliers de formation Wikipédia et des « éditathons ». Elle a également publié des articles sur les inégalités dans le milieu universitaire. Enfin, elle s'est associée à 500 Women Scientists, une organisation qui promeut l'inclusivité et l'accessibilité dans le domaine scientifique. Et le travail de Jess Wade fait des émules. Farah Qaiser, membre de 500 Women Scientists et participant au projet « Wiki Wolfpack », indique au Washington Post avoir décidé de s'impliquer après avoir lu un éditorial de Jess Wade et sa collègue scientifique Maryam Zaringhalam. « Wikipédia est un outil que j'utilise souvent. J'ai été époustouflée car je n'avais jamais remarqué ce préjugé sexiste flagrant, » a déclaré la scientifique basée à Toronto.

En reconnaissance de son travail de soutien à l'égalité des sexes, Jess Wade a reçu la Médaille de l’Empire Britannique. Elle aussi a désormais droit à sa page Wikipédia. « On pense souvent que les filles ne choisissent pas la science parce que ça ne les intéresse pas, mais en réalité, ça les intéresse déjà, le problème c'est de leur proposer des modèles, des exemples de parcours, et donc de rendre les femmes scientifiques visibles », a-t-elle expliqué à NBC News.

Un militantisme qui porte ses fruits

Notons que pour rendre Wikipédia plus équitable, Wade n'est pas seule. En effet, Emily Temple-Wood, 28 ans, est également connue pour avoir écrit de nombreuses pages Wikipédia sur les femmes scientifiques.

Jimmy Wales, cofondateur de Wikipédia, a pris note de leur activisme. « Jess et Emily font partie d'un groupe fantastique de femmes ayant un impact important sur la qualité du contenu de Wikipédia », a-t-il déclaré au Washington Post. Un travail également salué par Anusha Alikhan, vice-présidente des communications de la Wikimedia Foundation (association à but non lucratif qui héberge Wikipédia), qui a déclaré : « Grâce aux efforts du Dr Jess Wade et d'autres contributeurs bénévoles, de réels progrès sont réalisés. Au cours des trois dernières années, le pourcentage de biographies sur Wikipédia en anglais qui traitent de femmes est passé de 15 à 19 %. Cela peut sembler insignifiant, mais cela représente plus de 75 000 nouvelles biographies sur les femmes. »

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.