1. Accueil
  2. Nouveaux usages
  3. Études
  4. Quel impact des médias sociaux sur nos interactions ?

Quel impact des médias sociaux sur nos interactions ?

Quel impact des médias sociaux sur nos interactions ?
Introduction
À l’ère du conversationnel, des chatbots et de la post-vérité, quel est l’impact des médias sociaux sur les modes de communication et d’information des Français ? Quelles leçons peuvent en tirer marques et annonceurs ?

Dis-moi quel réseau tu fréquentes et je te dirai qui tu es. L’édition 2017 du baromètre Social Life aborde le poids des principales plateformes sociales du marché, les préférences des Français et les tendances de consommation qui en découlent. Pour cette 5ème édition, Harris Interactive intègre également les applications de messagerie et l’évolution du nombre de chatbots qui viennent rebattre les cartes de l’influence des marques et de la relation client en ligne. Cette année, trois tendances clés viennent conditionner les stratégies sociales des marques : messageries et chatbots, « snapchatisation » des réseaux et rôle modérateur des médias sociaux vis-à-vis de l’information.

Harris-cafe-social-life-2017-1

Quelle population pour quel médial social ?

Étudiants, millennials, CSP+, hommes, femmes… chaque socio-catégorie ne se comporte pas de la même manière sur les réseaux. Malgré cela, certaines plateformes conservent leur monopole de leader et concentrent les usages, toutes catégories comprises. En matière de réseaux sociaux, Facebook, YouTube et Twitter sont en tête de proue et drivent respectivement 48%, 18% et 9% d’utilisateurs quotidiens, toutes plateformes étudiées confondues. Petit focus sur Instagram qui continue tranquillement sa croissance avec 19% d’utilisateurs quotidiens.

Quant aux applications de messagerie, c’est indéniablement Facebook Messenger qui concentre les principales interactions, suivi de Skype puis de WhatsApp.

infographie-social-life-2017-2

Médias sociaux et interactions interpersonnelles

Chez les plus jeunes générations (Y et Z), l’échange de SMS reste le format le plus plébiscité. Viennent ensuite le téléphone, les réseaux sociaux, puis les applications de messagerie. Chez la génération X, les baby boomers et les anciens, l’utilisation des applications de messagerie se substitue aux réseaux sociaux. On pense notamment aux usages privés de ces applications qui ont souvent pour but de conserver le lien avec les plus jeunes générations.

social-life-2017-infographie-harris-interactive-part-1

Médias sociaux et relations au marques

Pour les annonceurs et en matière de rayonnement, Brand engagement et Marketing d’influence constituent deux leviers incontournables (au-delà du Paid Media) pour faire partie du haut du panier.

social-life-2017-infographie-harris-interactive-love-brand

Chatbots : sommes-nous convaincus ?

En termes d’adeptes, les jeunes utilisateurs de la génération Z mènent la tendance et sont les plus nombreux (25%) à utiliser des chatbots de marques ou de médias. Ils sont suivis de près par la génération Y (23%). Le contraste entre ces deux générations se situe au niveau de l’intérêt porté à ces nouvelles solutions. Les jeunes internautes issus de la génération Z sont en effet plus réceptifs et sont généralement plus enclins à vouloir s’y essayer.

social-life-2017-infographie-harris-interactive-part-2-

L’impact des réseaux sur notre relation à l’information

Chez les plus jeunes et sans surprise, Internet représente le principal canal d’information (29% pour la génération Z et 40% pour la génération Y), combiné aux réseaux sociaux et à la télévision.

Fait intéressant : génération X, baby boomers et anciens ne sollicitent que très peu les réseaux sociaux pour s’informer. Ils constituent seulement le 5ème choix de canal après les médias traditionnels (télévision, radio, presse) et Internet !

social-life-2017-infographie-harris-interactive-part-5

Ajouter votre commentaire