bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
les echos- le parisien

Les Échos booste son offre publicitaire autour de sa rubrique IA

Le 22 mars 2018

La régie publicitaire Team Media lance une offre 360, adossée au lancement d’une nouvelle rubrique, pour associer des marques à l’expertise des Échos sur l’intelligence artificielle.

Dans les locaux flambant neufs du 10 Boulevard de Grenelle dans le XVe arrondissement de Paris, qui réunissent la plupart des équipes du groupe Les Échos - Le Parisien, Corinne Mrejen sourit. Dubitative, la patronne de la régie publicitaire tapote sur son portable, sensé allumé la lumière grâce à une application de domotique. Rien à faire, nous restons dans l'ombre. « La technologie, c’est bien, surtout quand ça marche ! » Mais pourquoi se formaliser pour si peu : l’intelligence artificielle dans le groupe, on y croit dur comme fer. À tel point que Team Media vient de dévoiler sa nouvelle offre publicitaire « IA for business », l’intelligence artificielle pour le business.

IA aux Échos

Depuis plusieurs années, l’intelligence artificielle s’est taillé une part belle dans les colonnes du quotidien, au tirage de près de 110 000 exemplaires. En 2017, Les Échos, toutes verticales confondues, a publié 700 articles sur le sujet, soit une cadence de 2 ou 3 papiers par jour. Devant l’engouement pour le sujet, la rédaction a décidé, l’été dernier, de faire vivre l’IA dans un espace à part entière, animée par une équipe de trois journalistes à temps plein. « C’est une vraie rubrique sur le site, explique Bérénice Lajouanie, éditrice des Échos, qui apparaît dans le menu de la page d'accueil. Elle est divisée en trois sous-rubriques avec des cas pratiques, de la veille et des contributions extérieures.»

Le dispositif éditorial est complété par une newsletter hebdomadaire et une présence sur les réseaux sociaux, avec un groupe privé sur Facebook et un compte Twitter qui a séduit plus de 1 000 followers en un mois, preuve de l’intérêt pour le sujet. Côté print, un cahier spécial a été publié début mars. Un autre est prévu en juin, et au moins un de plus avant fin 2018.

IA et entreprise

En ce qui concerne le positionnement éditorial, le titre mise sur l’application de l’IA dans la vie professionnelle. « Le propos est de dire que l’IA a longtemps été un concept. Ça ne l’est plus du tout. C’est une réalité », analyse Bérénice Lajouanie. Et les applications en entreprises ne manquent pas. Reconnaissance faciale, chatbot, assistant vocal, tous les domaines sont aujourd’hui touchés, du marketing à la finance en passant par le domaine de l’énergie ou des transports. « Pour les entreprises auxquelles on propose de s’associer à l’écosystème IA, l’angle est très pertinent par rapport au traitement des Échos », explique Corinne Mrejen.

Anciennement présidente de M Publicité-Régie Obs, celle qui dirige la régie Team Media du Groupe Les Échos - Le Parisien depuis 2016 a restructuré le service pour proposer une offre commerciale plus globale. Outre la publicité classique, le package publicitaire « IA for Business » offre la production de médias de marques, et une partie « event » dont des conférences personnalisées pour les entreprises. « On trouve opportun de proposer à des entreprises de prendre la parole de façon légitime et de s’associer aux différentes briques de l’écosystème "AI for business", dont le Cercle de l’IA ». Ce cercle, dernier pilier de l'offre, sera animé par le directeur de la rédaction des Échos et réunira 6 fois par an des experts, des journalistes, des personnalités et les pouvoirs publics.

Pour la partie production, Les Échos compte sur plusieurs pôles : Studio Imagine au sein de la régie publicitaire, et l’entité Pelham. En tout, une équipe de 120 personnes, indépendante de la rédaction, sera dédiée à la production de contenus pour les marques.

IA et abonnements

Pour autant, les Échos - Le Parisien compte-il appliquer l’IA en interne, comme le Times qui a récemment adopté un «e-majordome» pour améliorer le nombre de ses abonnements ? « Nous avons a un paywall, qui, après deux articles consommés propose une inscription pour débloquer trois articles supplémentaires. L’idée est d’utiliser le machine learning pour personnaliser les offres et identifier les lecteurs qui ont une forte probabilité à s’abonner. Peut-être que ceux-là auront un paywall plus resserré.» Trois équipes dédiées travaillent sur le sujet. Des data analysts, l’équipe de marketing digital et l’équipe de marketing clients. Pour les premiers résultats, rendez-vous fin 2018.
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour