transformation digitale utile

Transformation digitale : 4 piliers pour investir utile !

Le 22 juin 2018

Il est temps de reprendre les choses en main. 1/3 des entreprises ont perdu plus de 500 000 euros dans leur programme de transformation numérique. Pour tirer les leçons de ces échecs, découvrez les bonnes pratiques pour une innovation utile.

Selon le rapport « The Digital Transformation PACT » s’appuyant sur l’analyse des programmes de transformation numérique de plus de 1 600 entreprises dans 13 pays du monde (dont la France), 33% des entreprises ont déjà abandonné un projet numérique au cours des deux dernières années. Coût moyen de ces échecs ? 555 000 euros. Rien que cela.

Hackathons, brainstorming, séminaires, workshops, conférences… les outils d’idéation ne manquent pas. Et ils sont sans doute utiles, dans une première étape au moins, celle qui consiste à se mettre en ordre de marche, à sensibiliser les équipes. Mais pour passer la seconde, pour que les déclarations d’intentions – si bonnes soient elles – donnent naissance à des projets concrets, quelques règles simples sont à appliquer.

Nous avons rencontré CGI, leader du conseil et des services en technologies de l’information. A l’origine du concept d’innovation appliquée, CGI accompagne au quotidien les entreprises dans leur transformation numérique. Une conviction : il faut une approche de l’innovation tangible pour limiter les risques d’échec dont voici les 4 piliers fondateurs.

1 - Sourcer les idées dans le business plus que dans la technologie

Rien ne sert de courir après toutes les technologies à la mode, il faut rester focus sur les attentes propres à son business. Pour Clément Bernard, Vice-Président du Centre d’excellence dédié à la Transformation Digitale – Industrialisation et Innovation, le parti-pris est clair : « Faire de la technique pour de la technique n’a aucun intérêt et il sera difficile de créer de la valeur ajoutée business ».

2 - Développer une méthode d’écoute à grande échelle

Intimement lié au point précédent : la capacité d’écoute. Cela peut paraitre trivial de le rappeler mais une bonne innovation est celle qui correspond à de véritables attentes.  Pour Jean-Michel Baticle, Président Europe de l’Ouest et du Sud, CGI. « L’innovation appliquée est là pour répondre à des problématiques clients. C’est en les connaissant que nous développons l’innovation la plus pragmatique possible ». Pour développer la meilleure écoute possible, le Groupe a choisi de s’entretenir avec plus de 1 300 dirigeants de 10 secteurs d’activité dans 17 pays, dans un baromètre annuel « La voix de nos clients ».

Pour Alban Noguès, Responsable Innovation et Technologies secteur des Services Financiers, cela représente un avantage compétitif indéniable « beaucoup disent connaître leurs clients et leurs besoins, cette étude d’échelle inédite nous confère une véritable connaissance des « pain points », des difficultés rencontrées à adresser en priorité ». Un propos rejoint par Christine Dollfus, VP Marketing et Communication : « c’est un terreau qui nous permet d’ajuster en permanence notre stratégie d’innovation pour être certains de coller aux attentes clients et prévenir les échecs ».

3 - Impliquer vos clients

On le sait, Henri Ford nous l’avait expliqué : “Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils auraient répondu des chevaux plus rapides ”. Et on n’aurait sans doute pas créé la voiture. Il n’en reste pas moins que vos clients savent ce qu’ils peuvent attendre de vous. Car l’innovation n’est pas toujours de rupture. Elle se cache le plus souvent dans l’amélioration d’un service ou d’un produit existant mais aussi dans l’expérience et la connaissance de sa cible.

4 - Solliciter vos collaborateurs

« L’innovation ne peut-être pyramidale » affirme Clément Bernard. Pour développer une innovation « horizontale », le Groupe s’appuie certes sur l’open innovation, mais privilégie surtout la dynamique interne. Du programme d’intrapreneuriat poussé auprès des 73 000 collaborateurs à l’intégration des élèves de U’Dev, l’école de développeurs de CGI, qui forme gratuitement les plus jeunes au code, l’innovation appliquée est avant tout l’affaire de ceux qui savent écouter leurs clients et les connaissent.

L’innovation tangible pourrait donc se résumer en une alchimie dans laquelle l’écoute, la collaboration (interne et externe) et la connaissance sectorielle fusionnent pour apporter des solutions réelles.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour