1. Accueil
  2. Entreprises innovantes
  3. Parole d'expert
  4. Avec l’IA, le marketing n’a plus sa place

Avec l’IA, le marketing n’a plus sa place

Avec l’IA, le marketing n’a plus sa place
Introduction
L’intelligence artificielle est omniprésente, se développe à une vitesse exponentielle et promet de disrupter tous les secteurs, y compris celui du marketing. Une tribune de Stéphane Mallard

Conduire, diagnostiquer des cancers, reconnaître nos visages et même nos émotions sur des photos, battre le meilleur joueur de Go au monde et maintenant bluffer au Poker. L’intelligence artificielle est partout, se développe à une vitesse exponentielle et promet de disrupter tous les secteurs les uns après les autres sans exception. Les plus optimistes se réjouissent de pouvoir utiliser l’intelligence artificielle dans leur secteurs en pensant qu’elle va les aider à mieux faire leur métier, à faire moins d’erreur, à capter plus de clients etc…Parmi les eux, les spécialistes du marketing qui se réjouissent déjà en pensant qu’ils pourront avoir une connaissance client presque parfaite qui leur permettra à coup sûr d’influencer et donc de vendre plus. La réalité est tout autre : l’intelligence artificielle fera simplement disparaître le marketing.

A l'aube de la disruption ultime

L’intelligence artificielle fera simplement disparaître le marketing.

Tous équipés d’un assistant intelligent

L’intelligence artificielle se développe actuellement sur des cas d’usages bien spécifiques domaines par domaines : dans la finance, la médecine, les robots, la compréhension du langage…Mais l’objectif actuel des géants du web c’est d’unifier toutes ces possibilités au sein d’une seule intelligence artificielle, un véritable assistant intelligent capable de tout faire à votre service et d’être votre expert dans tous les domaines, une espèce de Siri 3.0 qui remplacera nos smartphones. Cet assistant intelligent sera notre double, notre alter-ego digital. Il nous connaîtra parfaitement et défendra nos intérêts en toutes circonstances. Nous serons en interaction permanente avec lui de manière très intime. Nous ne serons pas les seuls à être équipés d’assistants intelligents, les entreprises, les marques, les associations, les organisations publiques, les objets…Tous ces assistants intelligents communiqueront entre eux en arrière-plan pour servir les intérêts de leurs propriétaires. A partir de là, la fonction marketing n’a plus sa place.

Tous ces assistants intelligents communiqueront entre eux en arrière-plan pour servir les intérêts de leurs propriétaires.

Une relation client-entreprise totalement inversée

Jusqu’à présent la fonction marketing cherchait à avoir une connaissance client la plus fine possible pour avoir le plus d’impact sur le client et le faire acheter. Les spécialistes du marketing pensent que l’intelligence artificielle va leur offrir les moyens d’optimiser ce même schéma et donc de vendre plus…Mais ils oublient que demain, ce n’est pas le client qu’ils devront influencer ou convaincre, c’est son assistant intelligent, ses algorithmes. Chaque entreprise sera en permanence évaluée et mise en concurrence par le majordome digital du client qui la jugera sur tous les critères pertinents pour son propriétaire. L’enjeu pour les entreprises c’est de savoir comment faire pour continuer à être choisies par leurs clients alors que sont leurs assistants intelligents qui feront la présélection. Inutile de chercher à faire du marketing classique et de vouloir influencer l’achat, l’assistant intelligent du client punira les entreprises qui essayeront et mettra en avant celles qui répondent vraiment au besoin de leur propriétaire.

Fini le marketing : excellence et honnêteté auprès des assistants intelligents

D’ici quelques années, chaque entreprise interagira avec ses clients au travers de leurs assistants intelligents. Les seules choses qui compteront dans le choix que feront ces assistants intelligents c’est la qualité exceptionnelle du produit et de l’expérience, la démarche qui consiste vraiment à répondre à un besoin du client et non à chercher à vendre à tout prix et surtout la qualité de la relation : être capable de dire à l’assistant du client que notre produit n’est pas le plus pertinent pour son besoin, de lui éviter un achat, mais chercher avant tout à préserver une relation de confiance avec lui pour continuer à être sollicité à l’avenir. Cela paraît complètement fou qu’une entreprise devrait ne pas chercher à tout prix à conclure une vente lorsqu’elle est sollicitée. Et pourtant c’est ce qu’il se passera. Dans la vie réelle vous sollicitez quelqu’un de votre entourage pour vous conseiller un produit et normalement cette personne n’a aucun intérêt à vous conseiller un produit plutôt qu’un autre, elle se met juste à votre place pour qualifier votre besoin. Ce modèle sera répliqué dans le monde digital, et chaque entreprise devra se transformer en conseiller honnête de l’assistant intelligent de leurs clients. Dans le cas contraire, l’assistant intelligent de leurs clients ne les sollicitera plus jamais à l’avenir pour manque de confiance.

Stéphane Mallard
Digital evangelist Blu Age

Ajouter votre commentaire