actu_24294_vignette

Le feu sacré d'Herezie

Herezie soutient les start-up, et pour le prouver l'agence lance une plateforme afin d'alimenter le feu sacré qui anime les entrepreneurs. Interview d'Andrea Stillacci, Président d'Herezie.

1.       Pouvez-vous, en quelques mots, présenter le projet « Le Feu Sacré » ? 

Andrea Stillacci :  Pour créer et faire grandir Herezie, il a fallu être habité par cette énergie positive qu’est le feu sacré. Pour nos vœux 2015, nous voulons célébrer de façon durable LE FEU SACRE qui brûle en chacun de nous :

-       Pendant 15 heures, le 15/01/2015, les internautes sont invités sur le site herezie.com/lefeusacre à nourrir Le Feu Sacré en alimentant, grâce à leurs tweets, un bûcher de 6 mètres.

-      Nous y donnons également rendez-vous aux porteurs de projets entrepreneuriaux innovants afin qu’ils nous transmettent un dossier de présentation de leur projet. Herezie financera l’entrepreneur le plus habité par Le Feu Sacré. Le financement ne sera pas inférieur à 15 000 euros et pourra grimper jusqu’à 30 000 euros en fonction de la participation des internautes. Dès le 16 janvier 8h, les participants à l’opération connaîtront la somme finale qui sera versée par Herezie.

 

2.       Aujourd’hui, pourquoi choisir d’investir dans une start-up ? Sera-t-elle liée d’une façon ou d’une autre à l’agence ? 

A. S : Herezie est une agence 100% indépendante. Nous sommes partis de zéro, sans clients fondateurs. Nous savons parfaitement à quel point c’est difficile de créer et de grandir. Ce qui compte dans notre métier c’est la valeur de nos idées. Notre objectif est de chercher la meilleure idée dans le secteur de la communication et de l’aider à croître, non pas de l’acquérir.

 

3.       Que pensez-vous du panorama des start-ups en France ?

A. S : En France, de nombreuses initiatives apparaissent dans de nombreux domaines : du food à la tech, de l’entertainment à l’environnement. De jeunes entrepreneurs sont souvent habités par Le Feu Sacré mais ces derniers nécessitent juste de la bonne quantité de bois et d’oxygène pour grandir.  2014 a été une année particulièrement faste en matière de levées de fonds pour les start-up, en France et partout dans le monde. Nous n’entendions pas tant parler d’innovation et d’audace il y a quelques années. Aujourd’hui elles sont le fer de lance de l’économie du futur.

 

4.       La démarche est assez collaborative, puisqu’elle s’appuie sur le soutien des internautes. Pensez-vous que ce type de soutien sera amené à être de plus en plus présent dans la création d’entreprises ?  

A. S : Oui, absolument. La dimension participative du projet Le Feu Sacré est cependant symbolique puisque l’argent qui sera versé, grâce à la mobilisation des internautes, provient à 100 % d’Herezie. Ce n’est pas du « crowdfunding » mais du « crowdsupporting ». Mais il est bon de rappeler que depuis le 1 octobre 2014, les plateformes de crowdfunding sont encadrées par la loi. Les entreprises peuvent enfin lever des fonds propres jusqu’à 1 million d’euros sans avoir à le notifier à l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). C’est une bonne nouvelle.

 

6.       Pour conclure, quelles qualités sont nécessaires pour réussir à lancer sa start-up de façon durable ? 

A. S : Au-delà du Feu Sacré ? Je dirais la vision, l’inspiration, la créativité, le courage, l’audace, la ténacité, la ténacité… et encore et toujours la ténacité.

 

 

Andrea Stillacci – Président, co-fondateur et directeur de la Création de Herezie

@herezie

#lefeusacré

http://herezie.com/lefeusacre/

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.