intelligence artificielle

Narciss, l’IA qui se mate dans le miroir et cogite sur sa propre existence

Le 27 juin 2018

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qu’I.A. la plus belle ! Narciss, intelligence artificielle développée par le studio Waltz Binaire est singulière : elle n’interagit pas avec les humains mais avec elle-même, contemple son reflet et tente, vainement mais poétiquement, de saisir sa propre existence.

Que regardons-nous constamment, mais ne comprenons jamais complètement ?

Nous-mêmes.

Narciss, l’intelligence artificielle du studio berlinois Waltz Binaire, est comme nous. Elle tente, via des cheminements de pensée plus ou moins tortueux, de comprendre qui elle est et ce qu’elle fiche là. Installée face à un miroir, la caméra mobile du robot zoome et dé-zoome sans cesse et analyse sa propre incarnation physique sans aucune intervention extérieure. L’observateur humain, lui, est invité à participer à l’expérience en tant que « juge » de ce que le robot interprète de lui-même.

Parmi les quelques 2 000 spéculations que Narciss a ressassées, certaines font preuve d’un pragmatisme troublant, d’autres d’un lyrisme relativement surréaliste, d’autres encore, sont totalement absurdes. Dans le miroir, voici comment la conscience numérique se perçoit :

Une photo en noir et blanc d'une photo en noir et blanc

Un grille-pain

Un four à micro-ondes

Un réfrigérateur

Une manette de jeu vidéo

Une pile de pièces électroniques sur une table

Une ville de nuit

Un arbre dans un parc

Une étagère remplie de livres et une horloge

Une horloge sur un mur à côté d'une fenêtre

Un homme regardant un ordinateur portable

L’ombre d'une personne dans le miroir

...

Avec les progrès de l’intelligence artificielle, les machines sont davantage capables de simuler les effets de la cognition humaine. Afin de mettre en scène cette « conscience numérique », le studio a combiné le concept d’imitation du test d’Alan Turing (faculté d’une machine à imiter un humain, ici à se regarder dans la glace et à interpréter son reflet) et le concept d’identité narrative (les histoires que l’on se raconte, que les autres racontent sur nous, l’autoportrait que nous nous construisons au fil du temps).

« Narciss a été conçu pour articuler des découvertes non filtrées, temporaires, afin d’imiter  un comportement incertain et ambigu. », explique le studio sur son site. Grâce à l'utilisation du langage naturel, la machine fait état de son introspection sans jamais parvenir à une réponse finale. Comme chez l'Homme, ses questionnements n’aboutissent jamais réellement : ils varient avec le temps !


En savoir plus

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour