1. Accueil
  2. Réflexion
  3. L'idée
  4. Un supermarché de produits périmés ouvre au Danemark

Un supermarché de produits périmés ouvre au Danemark

Un supermarché de produits périmés ouvre au Danemark
Introduction
Comment lutter contre le gaspillage alimentaire ? En vendant à moitié prix de la nourriture périmée ou dont les emballages sont abîmés. C’est un supermarché danois, WeFood, qui a lancé ce tout nouveau concept. Une première en Europe ! Et un succès !

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, un tiers de la production alimentaire mondiale est jeté à la poubelle. Environ 160 kg de nourritures par an et par personne sont gaspillées, alors qu’une partie pourrait être réutilisée.

WeFood, un supermarché danois, d’un tout nouveau genre a ouvert ses portes à Copenhague, le 22 février et a pour objectif de lutter contre le gaspillage alimentaire. Exemples de produits vendus par l’enseigne : des friandises, une boîte de corn-flakes déchirée, un paquet de riz blanc, ou n’importe quel aliment ayant dépassé sa date d’expiration ou encore qui n’a pas pu être écoulé dans des supermarchés traditionnels. Les produits sont vendus 50% moins chers que le prix initial.

Ainsi, après moult combats, les responsables ont réussi à surmonter les obstacles législatifs, pour pouvoir récupérer les stocks d’aliments invendus de la grande distribution. « Nous voulons combattre le gaspillage alimentaire, surtout parce que dans le monde, il y a des gens qui meurent de faim chaque jour. Donc tous les profits que nous faisons ici seront reversé pour aider ces personnes » déclarait Birgitte Qvist-Sorensen à Rtbf.be, secrétaire générale de l’ONG en charge de WeFood est fière de son projet. En effet, WeFood n‘est pas le premier supermarché en Europe à vendre des aliments périmés. D’autres enseignes commercialisant des produits périmés, existent en Europe mais sont uniquement destinées aux personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté. Alors que WeFood est ouvert à tous les publics. Per Bjerre de DanChurchAid expliquait à Nrp.org : « Si WeFood était un « Social Supermarket », il n’y aurait eu aucun client. Qui a envie d’aller faire ses courses dans un magasin pour les pauvres ? Personne. Si on veut vraiment arrêter le gaspillage, il faut que tout le monde puisse se rendre dans ce type d’enseigne ».

Le supermarché est déjà victime de son succès. Depuis son ouverture, les Danois s’entassent sur le trottoir pour espérer acheter ce que d’autres auraient jeté. Même la Princesse Marie du Danemark a fait le déplacement pour l’inauguration du magasin.