1. Accueil
  2. News business
  3. Les rendez-vous à ne pas manquer
  4. Chine : quelles évolutions pour les applications ?

Chine : quelles évolutions pour les applications ?

Chine : quelles évolutions pour les applications ?
Introduction
A l’occasion de China Connect, nous avons rencontré Eric Tian, fondateur de l’application de partage visuel nice, qui nous en dit plus sur le paysage des apps et les évolutions à venir.

Pouvez-vous nous présenter nice ?

Eric Tian : nice est une application sociale. Les utilisateurs peuvent partager leurs photos, leurs vidéos ou leurs livestreams, tagger ce qu’ils veulent, utiliser des autocollants pour exprimer leur état d’esprit, explorer toujours plus de contenus et créer des liens avec leurs pairs.

A quoi ressemble un utilisateur type ?

E. T. : Le ”nicer” type est une étudiante, qui vit dans une grande agglomération chinoise. Elle aime prendre des photos, partager sa vie avec son entourage, se faire de nouveaux amis et dépenser de l’argent, notamment pour acheter des vêtements et des cosmétiques, aller au restaurant ou voyager.

Qu’est-ce qui différencie nice des autres plateformes sociales visuelles existantes ?

E. T. : Il s’agit de la seule plateforme qui donne à l’utilisateur la possibilité d’explorer chaque contenu par le biais de tags. En d’autres termes, nice n’a rien d’une application qui propose seulement de belles photos, c’est une plateforme qui permet à ses utilisateurs de découvrir du contenu et de créer du lien social avec des utilisateurs qui leur ressemblent et qui partagent le même genre de contenus.

Pensez-vous que les plateformes de messagerie instantanée pourraient disparaître au profit d’applications sociales visuelles ?

E. T. : C’est une vraie tendance qui se dessine pour les jeunes générations. Instagram, Snapchat, nice, Pinterest… toutes ces applications le prouvent. Les contenus visuels sont plus impactants, attrayants et plus pratiques pour exprimer des choses difficiles à faire comprendre. Si vous voulez indiquer un lieu insolite à un(e) ami(e), lui montrer une robe magnifique ou à quel point vous êtes doué en skateboard, une image vaut mieux que mille mots.

Quelles sont les tendances que vous constatez sur le marché chinois en termes d’applications sociales ?

E. T. : Le live stream était très tendance en 2016. C’est un outil qui peut cependant varier d’une application à une autre. Modèle e-commerce, modèle gaming, modèle “host”, modèle vertical…

Quelles sont les principales différences entre la Chine et le reste du monde en matière d’applications et de modes d’utilisation ?

E. T. : Regardez déjà à quel point les services O20 (Online retailing to offline retaling) sont populaires en Chine ! Regardez la quantité de services que WeChat peut fournir, la puissance de l’écosystème économique du pays en termes d’e-commerce, de réseaux sociaux, de paiement mobile… La Chine est vraiment à la tête de cette nouvelle ère mobile. La maturité de comportement des utilisateurs chinois est une force différenciante vis-à-vis des autres marchés.

Quels genres d’innovations pourraient changer la façon dont les gens utilisent leur téléphone ? Avec la montée de la réalité virtuelle, les applications devront-elles s’adapter et répondre aux nouveaux usages ?

Tout le monde le dit, l’intelligence artificielle et la réalité augmentée seront les technologies de pointe de demain. En termes de recherche et développement, il y aura toujours plus d’innovations surprenantes, mais la mise en application ne sera pas aussi rapide que ce que le marché laisse présumer. D’après ce que je vois, c’est surtout la maturité des équipements technologiques qui mèneront au changement, et je ne parle pas nécessairement que du téléphone. Il pourrait s’agir d’une camera VR dont la taille et l’apparence ressembleraient aux Spectacles, les lunettes-caméras de Snapchat. Cela pourrait aussi être un robot qui aura évolué sur les bases de l’Amazon Echo avec sa technologie de reconnaissance vocale. Il pourrait aussi revêtir une fonction de navigation interne plus précise. Ce genre de prototype est prêt à intégrer le marché.


Retrouvez Eric Tian à China Connect, dont L’ADN est partenaire. L’événement se déroulera du 1er au 2 mars à la Maison de la Chimie – 28, rue Saint Dominique, 75007 Paris.

Ajouter votre commentaire