1. Accueil
  2. Médias mutants
  3. DircomTech
  4. Étude : qui sont les pilotes de la communication des entreprises ?

Étude : qui sont les pilotes de la communication des entreprises ?

madmen
Introduction
Wiztopic présente les résultats d’une étude sur les parcours des Dircom des entreprises cotées. Comment sont-ils arrivés à leur poste ? Quels sont leurs parcours professionnels et leurs formations ?

Avec une majorité de femmes aux manettes, la profession rajeunit et les parcours se diversifient

Dans 67 % des cas, les Dircom sont des femmes. Ils-elles ont en moyenne 43 ans et prennent leur fonction à 38 ans, après 14 ans de carrière seulement. Le plus souvent, ils-elles sont diplômés-ées de Sciences Po, du CELSA ou d’une autre grande école francilienne.

« Les Dircom sont aujourd’hui en première ligne. Ils sont devenus-ues les moteurs de la transformation de leur entreprise. Plus jeunes que la moyenne des dirigeants, leurs profils plus littéraires que scientifiques sont des atouts dans un monde trop complexe et volatile pour être mis en équation… », note Jérôme Lascombe, Président de Wiztopic.

Malgré certaines constantes, les parcours sont assez divers. On note que 86 % des Dircom d’aujourd’hui n’ont jamais travaillé au sein d’une agence. Un résultat assez paradoxal au sens où les agences ont souvent une image « d’école de référence » concernant l’apprentissage du métier de communicant.

Les Dircom sont, en général, assez “loyaux” puisque, selon l’étude, 10% d’entre eux sont dans leur entreprise depuis plus de 10 ans.

Hasard ou vocation ?

Aujourd’hui, le choix de faire une carrière dans la communication est délibéré. Les formations sont désormais structurées, professionnalisées. La communication et le marketing restent les premières disciplines étudiées. On retrouve ensuite les sciences sociales et le management.

Les écoles sont conscientes des évolutions du métier et font évoluer les cursus de formation : « La réflexion est annuelle pour permettre aux futurs diplômés d’être au fait des nouvelles pratiques professionnelles et de leurs fondements théoriques » explique Karine Berthelot-Guiet, Directrice du CELSA.

Expérience internationale et RP

Une grand partie des Dircom d’aujourd’hui est passée par un poste de responsable des RP. La fonction semble jouer un rôle de formation assez important. Elle crée également une proximité et une relation de confiance avec le Président de la société qui agit comme un accélérateur de carrière.

Avoir travaillé ou étudié hors de France est aussi de plus en plus fréquent. Aujourd’hui, 35 % des Dircom ont connu une expérience plus ou moins longue à l’étranger.

Pas de parcours type

Si certains parcours se retrouvent régulièrement, il n’existe pas de voie royale pour devenir Dircom. L’évolution des professionnels se caractérise en premier lieu par leur état d’esprit, leur regard sur le monde et leur capacité d’adaptation au changement.

Alain Berry, Dircom d’Amundi, confirme : « Il n’y a pas de parcours idéal pour devenir Dircom et cela se confirme au travers des parcours variés des personnes qui accèdent à cette fonction ».

Les Dircom sont plus connectés que les autres fonctions de management, c’est une obligation professionnelle. Ils sont tous (ou presque) sur LinkedIn et utilisent leur profil comme outil de communication. Près d’un responsable sur deux a un compte actif sur Twitter. Concernant Facebook et Instagram, ils sont moins utilisés à des fins professionnelles.

Pour retrouver l’étude complète, c’est ici.


Méthodologie de l’étude

Wiztopic a étudié les parcours académiques et professionnels mis en avant dans les profils LinkedIn des 323 directeurs de la communication des entreprises du CAC All-Tradable. Les résultats ont été enrichis par une étude en ligne et des interviews de Dircom.

Ajouter votre commentaire