premium 1
premium 1 mobile
waerable

Un wearable inspiré d'une plante

Le 14 nov. 2016

Jaap den Toonder et Chuan Nie, des chercheurs de l’Université technique d’Eindhoven, ont développé un wearable, inspiré d’une plante, pour prévenir des maladies.

« La nouveauté de ce capteur réside dans le fait que l’on peut établir des mesures en continu et de manière autonome », souligne Jaap den Toonder.
Ce capteur souple, fixé sur la peau, analyse en temps réel la sueur afin de déterminer les niveaux de salinité et d’acidité. De la même manière que l’eau du sol est absorbée par un végétal et s’évapore ensuite par les pores des feuilles, la sueur est happée par le capteur : entouré d’un film plastique souple et équipé d’une puce analytique, le système guide en continu la sueur vers un microcanal interne, puis l’évacue par son extrémité poreuse. Durant le trajet, la substance est analysée et révèle la présence de maladies de manière non invasive.
« Nous allons dans un premier temps tester ce capteur sur les athlètes et les personnes âgées pour détecter les niveaux de déshydratation ; viendra ensuite le diagnostic médical avec la possibilité, notamment, de détecter la mucoviscidose chez de jeunes enfants. »
À terme, il sera possible d’ajouter d’autres puces capables d’analyser des substances différentes de sueur pour détecter d’autres maux.
Cet article est paru dans la revue 8 de L’ADN – Jaap den Toonder et Chuan Nie parmi nos 42 superhéros de l’innovation. Votre exemplaire à commander ici.
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.