premium 1
premium1
Personne désespérée devant un ordinateur
© © Getty Images / SIphotography

Do you speak dev ? Petit lexique pour apprendre à parler avec votre ingénieur informaticien

Le 15 janv. 2019

Startupper, indépendant ou juste curieux, vous avez tenté de parler à un dev, mais vous ne vous êtes pas compris ? Voici les termes qui devraient vous aider.  

Daily ou Stand-Up

Non, votre dev n'est pas un comique. Il peut être drôle, sporadiquement, mais « stand up » ne se réfère pas à un one-man-show. Ce que l'on appelle un « daily » ou « stand-up meeting » est une réunion le matin, avant d'attaquer le travail avant ou après le déjeuner. En revanche, elle porte vraiment bien son nom : elle ne dure que quelques minutes, résume le travail de la veille et identifie les freins à lever pour avancer. En fait, hormis les dev, on appelle souvent ça un « point » ou plus prosaïquement une réunion

Framework

Ça y est, encore un de ses coworking pour bobo parisiens qui veulent networker ? Non, vous n'y êtes pas. Un « framework » est une architecture de logiciel. Cette organisation jette les bases d'un logiciel sous forme d'arborescence. Chaque dev peut alors bosser sur sa partie. 

Hackathon

Vous connaissez le principe du marathon ? Et bien dans un hackathon, personne ne court, mais tout le monde code. Lors de cet événement, plusieurs dev travaillent ensemble sur un projet, le tout généralement arrosé de sodas, dans lesquels on noie de la pizza (attention big cliché !), sans prendre le temps de dormir. 

Remote

« Je travaille en remote aujourd'hui. » « - Pas de problème Georges. » Si votre dev vous apprend qu'il bosse en remote, cela veut tout simplement dire qu'il bosse de chez lui, ou d'un café, ou d'une bibliothèque (à ne pas confondre avec library, voir plus loin). N'importe où en fait, tant qu'il y a du Wifi...

Front end / Back end 

Attention, le dev est très pointilleux sur le sujet. Et si vous croisez un groupe à la machine à café, il est probable que vous les ayez entendu dire : « T'as vu le nouveau. Il fait du back ». Là encore, attention. Non le nouveau ne fait rien dans le dos de personne. Contrairement aux dev « front », qui codent ce que vous voyez en ouvrant une page web, le dev qui fait du « back » s'occupe de la tambouille interne, des données qui ne sont pas visibles par l'utilisateur. Et si un dev fait les deux, il est « full stack. » 

Bibliothèque ou library

Vous imaginez mal votre dev à la bibliothèque ? Eh bien vous avez tout faux. Il y passe même beaucoup de temps. Mais il ne s'agit pas de la bibliothèque de junior qui sentait bon le livre neuf, mais d'une collection en ligne de fonctions. Ces fonctions sont disponibles en ligne et aident à coder plus vite. C'est le cas sur GitHub où des bouts de codes sont disponibles en ligne. Le site est par ailleurs collaboratif. Chacun peut commenter, discuter et modifier le code (et parfois se la péter un peu, aussi). 

VCS (version control system)

Ce logiciel de contrôle est fondamental. Concrètement, si vous savez ce que c'est, vous gagnez des points avec votre dev. Le VCS gère et stocke le code source. Il permet à plusieurs personnes de travailler en même temps sur le même projet, sans que le travail de chacun ne gêne celui des autres. Quand un dev écrit un nouveau bout de code, une nouvelle version du logiciel est créée et les autres devs la reçoivent. 

Faire le merge

« On fait le merge, Georges ? ». Vous l'avez compris, plusieurs personnes peuvent travailler en même temps sur le VCS. Et il arrive parfois que deux personnes se télescopent sur le même fichier. On indique alors ce que l'on veut garder avant de fusionner.  

Débugage

Vous « buguez » ? Rassurez-vous, votre dev est là pour ça. Pendant cette phase, il rectifie ses lignes de codes pour supprimer les bugs. 

Pushé

« C'est pushé ou pas ? » Se dit lorsqu'une fonctionnalité est ajoutée au site. Vous connaissez bien ce moment, puisque c'est généralement celui où votre site est indisponible... et que vous commencez à vouloir communiquer avec votre dev : « Mais p****n Georges, qu'est-ce que vous avez foutu b****l ? » C'est alors le moment parfait pour reprendre notre lexique... et y mettre un peu les formes. Bon courage !

 

Commentaires

Répondre à Richard Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.