habillage
premium1
premium1
Un meme de Trump sur une voiture autonome

Comment les progrès des voitures autonomes feront le bonheur des fake news

Le 7 déc. 2017

Manipuler les images des paysages pour rendre les voitures plus intelligentes : le projet est louable, mais on imagine aisément les dérives potentielles…

Si Nvidia est surtout connue pour ses prouesses graphiques en matière de jeu vidéo, l’entreprise pourrait apporter son lot de contributions dans la bonne conception des véhicules autonomes.

Alors que la Californie et sa Silicon Valley font les beaux jours de ces nouvelles technologies, un problème de taille pourrait bien faire capoter les tests de conduite des voitures intelligentes : la météo. La région étant plutôt ensoleillée, les véhicules qui y sont testés n’appréhendent qu’un seul type de conditions climatiques. Dès lors, que se passe-t-il si le système est amené à conduire sur des routes enneigées ou par temps de pluie ?

Les équipes de Nvidia ont mis au point une intelligence artificielle capable de simuler des paysages existants dans certaines conditions qui elles sont bien fictives : pluie, neige, nuit, … De ce fait, les voitures autonomes peuvent apprendre à conduire dans des conditions diverses tout en restant bien au sec.

Le résultat est bluffant : il est quasiment impossible pour l’œil humain de détecter, en un seul regard, quelle image est réelle et quelle image est retouchée.

Le paysage de droite est créée par une I.A.
Si la technologie est impressionnante, entre de mauvaises mains, elle pourrait rapidement faire des dégâts. Les récents événements (confit entre la Catalogne et l’Espagne, élections américaines, …) ont prouvé à quel point il est facile de manipuler l’opinion avec des images ou photos hors contexte. Les prouesses réalisées par Nvidia pourraient permettre de créer de fausses images de toutes pièces.

 

En effet, pour générer ces paysages, l’I.A. de Nvidia est relativement indépendante grâce à l’association de deux réseaux neuronaux : le premier se nourrit depuis une base de données, et le second juge les créations selon leur degré de réussite, sans qu’aucun humain n’ait besoin de trier les données initiales.

Applicable aux paysages, cette I.A. est capable de transformer n’importe quelle donnée : elle est ainsi capable de changer la race d’un félin.

Unsupervised Cat Species Image Translation
Sera-t-elle capable de faire pareil avec les Hommes ? De modifier une scène en changeant l’aspect des protagonistes ? Cette perspective a de quoi inquiéter.
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.