premium 1
premium 1 mobile
pots de peinture

TaskRabbit, cette startup américaine qui inspire les géants du bricolage

Le 25 sept. 2018

En mettant en relation des particuliers pour des petits travaux à domicile, la plateforme américaine TaskRabbit inspire startups et grandes enseignes françaises à imiter son modèle.

C’est le géant suédois IKEA qui a pris le premier la tendance au sérieux. En rachetant la startup californienne TaskRabbit, spécialisée dans l’entraide et le bricolage entre particuliers, l’enseigne affirmait sa volonté d’améliorer son service client. Aujourd’hui, le service d’aide à domicile est même directement proposé dans les magasins américains de la marque, dès le passage en caisse des clients.

Plus de services pour plus de chiffre d’affaires

Depuis quelques années, de nombreuses startups françaises ont décliné le modèle. Les grandes enseignes, quant à elles, sont bien décidées à emboîter le pas à IKEA.

En juin 2018, Bricomarché annonçait sa collaboration avec Youpijob, une startup permettant d’établir un devis sur le site d’une marque ou directement en magasin grâce aux smartphones et aux tablettes mis à disposition. Le service de la plateforme est aujourd’hui proposé dans les magasins de la chaîne.

Pour Castorama, même combat. L’enseigne collabore avec la plateforme Needelp afin de proposer à ses clients un service d’aide à domicile promettant d’intervenir en moins de 24H. « L’enjeu, c’est d’apporter plus de services, toujours plus de services pour les clients et cela pourrait également générer du chiffre d’affaires supplémentaire », affirme Frédéric Boullé, directeur de la Relation Client chez Castorama, à Challenges.

En collaborant avec ces jeunes pousses, les grandes enseignes de bricolage entendent améliorer leur expérience client, en ligne comme en magasin. « Nous n’avons pas forcément les bons outils, pas le temps de revenir [en magasin] trois fois pour avoir un conseil, ou encore moins les moyens de faire appel à un professionnel qui a un véritable savoir-faire pour des travaux plus importants. Pourtant, de nombreux particuliers ont les compétences… et ces petits travaux de pose sont accrédités services à la personne », explique Bertrand Tournier fondateur de YoupiJob à Maddyness.

Plus de services pour plus de chiffre d’affaires ? Un pari que le retail entend bien gagner.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur HOW.


HOW, c’est le média qui donne la parole aux experts et expertes de l’innovation.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.