premium1
premium1
silicon valley

Microsoft rachète GitHub... Mais c'est quoi au juste ?

Le 5 juin 2018

Le géant américain Microsoft annonce le rachat de la plateforme de code open-source GitHub pour quelques milliards de dollars. Dans la communauté des développeurs, cette acquisition fait grincer des dents.

Après s’être offert LinkedIn pour 26 milliards de dollars, Microsoft vient d’acquérir la plateforme GitHub. Une opération qui coûte 7,5 milliards de dollars à l’entreprise. Pourquoi le géant Américain est-il prêt à dépenser autant ?

Depuis, son lancement en 2008, la plateforme GitHub est devenue la star de l’open source. Les entreprises comme les développeurs occasionnels peuvent y publier le code qu’ils ont créé et le partager de façon libre s’ils le souhaitent. La plateforme reste encore assez peu connue du grand public mais réunit une large communauté d’initiés : 28 millions d’utilisateurs et utilisatrices dans le monde pour 85 millions de projets hébergés. Les fans de GitHub vont même jusqu'à afficher leur amour pour la plateforme avec des t-shirts à l’effigie du chat-pieuvre, logo de la plateforme.

En quelques années, GitHub est devenu un symbole de collaboration dans le monde de la Tech. Et le rachat de l’entreprise par Microsoft risque de tout changer. C’est ce que craignent certains membres de la communauté des développeurs. Il faut dire que Microsoft n’a pas toujours été le meilleur ami de l’open source, loin de là. Dans les années 2000, l’entreprise avait même entamé une croisade contre les logiciels libres qui remettaient en cause le modèle de logiciels propriétaires comme la suite Office. Le CEO de l’époque, Steve Ballmer avait même qualifié Linux de « cancer ».

On assiste donc à un sacré revirement de situation. Depuis l’arrivée de Satya Nadella à la direction de l’entreprise en 2014, Microsoft s’est lancé dans une opération séduction de la communauté open source. La firme finance des projets de logiciels libres et a même rendu sa plateforme cloud, Azure Sphere, compatible avec Linux. Une façon pour la marque de d’espérer séduire les meilleurs développeurs.

Mais malgré les 7 milliards de dollars dépensés pour se racheter une image de marque auprès de la communauté des développeurs, tous ne mordent pas à l’hameçon de cette opération séduction. Certains défenseurs du logiciel libre font grise mine et ont déjà commencer à migrer des plateformes alternatives.

Pour en savoir plus sur les raisons qui ont poussé Microsoft a s'intéresser aux logiciels libres, rendez-vous sur HOW.


HOW, le média qui donne la parole aux experts et expertes de l’innovation.

Commentaires
  • Je n'ai pas lu l'article mais étant fan de la série Silicon Valley, la photo utilisée pour l'illustrer me rend immédiatement son contenu forcément intéressant, pertinent et drôle. C'est grave docteur, ce manque d'esprit critique ?

  • Microsoft est déjà très présent autour de github : en 2016 c'est le premier contributeur de codes open source sur la plateforme, et début 2017, son Visual Studio Code devient le premier projet hébergé, avec le plus grand nombre de contributeurs. Satya Nadella s'est en effet employé à corriger les tirs du sniper Ballmer vers le libre.

    ::

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.