premium 1
premium 1 mobile
Framasoft

Pour que GAFA ne soit plus une fatalité

Le 6 oct. 2016

Dans l’immense toile des géants de la Silicon Valley, il existe de petits espaces d'irréductibles libertaires qui résistent encore et toujours à l'envahisseur. Leur sceau : Framasoft qui propose à ce jour six nouveaux services alternatifs.

L’association Framasoft entame sa troisième année de croisade contre les géants du web, en proposant des alternatives libres et faciles d’accès aux services de Google & consorts. Leur objectif ? Proposer de nouvelles alternatives, en faveur d’« un internet libre, décentralisé, éthique et solidaire » et résister aux multinationales tentaculaires (Google, Amazon, Facebook, Apple ou Microsoft (GAFAM)), qui mettent en danger notre intimité numérique. A noter que Facebook possède WhatsApp et Instagram, Google détient Youtube et Waze, Microsoft distribue Skype…

Leurs arguments ? Sous le prétexte de fournir une meilleure expérience utilisateur ou de lutter contre le terrorisme, tous nos comportements sur Internet sont espionnés en permanence. Ces informations peuvent servir à afficher de la publicité ciblée, mais les révélations de l’affaire Snowden ont aussi prouvé que les géants de l’Internet étaient contraints de communiquer ces données (parfois extrêmement privées : emails échangés sur GMail, photos partagées sur Facebook, conversations Skype, géolocalisation des téléphones, etc.) à des services gouvernementaux. En ce sens, et via GAFAM, la notion de vie privée n’existe plus.

Face à ce constat, l’association Framasoft s’attache depuis 2004 à faire connaître et à diffuser la culture du logiciel libre en France, et s’est engagée depuis deux ans dans une véritable campagne de sensibilisation, « Dégooglisons Internet ». Grâce au soutien des bénévoles et donateurs, l’association a pu mettre en place plusieurs alternatives libres, éthiques, décentralisées et solidaires aux services en ligne traditionnels.

Pour sa troisième (et dernière) année de campagne, Framasoft propose six nouveaux services, qui seront déployés dès le 3 octobre :

Framalistes, une alternative à Google Groups permettant de créer un email unifié pour un groupe de personnes.
Framanotes, une application de prises de notes synchronisées sur tout types d'appareils qui, contrairement à Evernote, chiffre chacune de vos données.
Framaforms, offre la possibilité aux universitaires, organisations, particuliers etc. de créer un formulaire détaillé et d'en analyser les données sans confier les réponses à Google Forms.
Framatalk, le « Skype » libre, s'ouvre au public. Optimal pour une conversation entre deux personnes, son évolution devrait permettre des audios et vidéos conférences dans le futur.
Framagenda permet, à l'instar de Google Agenda, de créer et synchroniser ses rendez-vous, événements, plannings, contacts et listes de tâches sur tous ses appareils. (à partir du 7 octobre)
MyFrama vous ouvre un petit fourre-tout numérique pour y trier et conserver vos liens, favoris et marque-pages, à la Del.icio.us. Sa fonctionnalité de tri automatique permet de ne plus jamais perdre les adresses des services Framasoft que vous utilisez. (à partir du 10 octobre)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.