habillage
premium1
actu_26552_vignette_alaune

La gastronomie : source d'inspiration pour le web ?

Le 27 mai 2015

Pros du web, chefs cuisiniers, même combat ? Un site web, c’est comme un bon repas, il faut savoir maîtriser la recette à la perfection. Explications d'Anthony Bleton, Président de Novius.

Les pros du web se nomment architectes de l'information, web designers, stratégistes de contenu, voire ninja PHP ou SEO rockstar. Le web doit beaucoup aux autres domaines comme l'architecture, le design industriel, ou le marketing. A l'opposé, aucun web maker ne se tourne vers la gastronomie pour trouver l'inspiration : je n'ai encore jamais rencontré de cuisinier numérique, de sommelier digital, de maître d'hôtel interactif ou saucier web.

Et pourtant certains s'inspirent du monde des chefs. A Lyon notamment, dont certains disent qu'elles serait la Capitale Mondiale de la Gastronomie !

Lyon n'est pas la Silicon Valley, mais il y a pourtant des leçons à tirer de la façon dont les gens font le web ici. Contrairement à de nombreux endroits dans le monde où tout le monde est obsédé par la dernière nouveauté, les entrepreneurs lyonnais prennent exemple sur les réussites du XIXe siècle !

Et un des plus grands succès de leur ville, ce sont les Mères Lyonnaises. Ces «mères» étaient les cuisinières de la bourgeoisie lyonnaise. Elles ont décidé petit à petit de s'émanciper et de lancer leurs propres « start-ups »: de modestes restaurants mais avec une nourriture de très haute qualité. Génération après génération, les Mères ont transmis leur savoir et leurs valeurs à leurs héritiers, le plus célèbre d'entre eux étant finalement Paul Bocuse, le chef superstar qu'on ne présente même plus, et qui a commencé comme apprenti chez Eugénie Brazier, la mère de la cuisine française moderne et l'une des tout premiers chefs triple étoilé en 1928.

L'association du web lyonnais s'appelle La Cuisine du Web, ce n'est pas un hasard. Pour recréer la recette du succès des Mères lyonnaises, ses membres ont identifié ses ingrédients: réseau, soutien des médias, financement et savoir-faire. Sans oublier un secret : la joie de vivre. Les Parisiens sont souvent surpris de voir que nous pouvons passer deux heures au restaurant. C'est comme ça que nous menons nos affaires ici !

Et les techniques pour faire un site web peuvent s'inspirer de la grande cuisine. Tout se résume à choisir des ingrédients de qualité et les préparer soigneusement. Les ingrédients du Web sont les textes, les images, les vidéos. Même un chef étoilé ne sera pas en mesure de cuisiner un bon plat avec des ingrédients bas de gamme. Il ne faut pas non plus attendre d'un web designer qu'il fasse des merveilles sans un très bon contenu.

De même qu'on apprécie plus un plat quand on sait comment il a été cuisiné, il est important de savoir comment un site ou l'application a été « cuit », mais aussi de savoir que le cuisinier a pris du temps pour ça. Un site web est comme un bon repas ; il faut du temps pour en faire une expérience mémorable. Le slow food aussi peut nous inspirer et pourrait donner lieu à un slow web !

Les cuisiniers ont une énorme responsabilité, car selon la façon dont ils préparent la nourriture, ils peuvent rendre les gens malades.

Les designers web ont-il un tel pouvoir de nuisance ? Oh oui, ils peuvent pourrir la vie de milliers de personnes avec un site mal conçu !

L'industrie du web génère elle aussi de la « malbouffe » Oui !

Lorsque nous créons des applications qui rendent un smartphone obsolète au bout de deux ans : malbouffe.

Lorsque nous croyons que l'email est mort et que Facebook est le nouveau standard de communication : malbouffe !

Lorsque nous concevons un site uniquement pour les navigateurs les plus récents et les connexions les plus rapides : malbouffe.

Pour aller dans le bon sens, privilégier le mieux au plus, n'oublions pas les règles simples de la mère Brazier :

1. Choisir ses ingrédients très attentivement ;

2. privilégier le fait-maison avant tout

3. Ne pas essayer de sauver un mauvais plat en décorant l'assiette !

 

Anthony Bleton, Président de Novius et PDG de Clubble.

Rubrique créée en partenariat avec Novius.

Logo de l'agence Novius

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.