habillage
premium1
premium1
Bilur, alternative au Bitcoin ?

Le Bitcoin menacé par le Bilur ?

Le 9 mai 2017

C’est l’une des premières alternatives au Bitcoin. Indexé sur la valeur du pétrole, la monnaie virtuelle « Bilur » pourrait bien séduire les utilisateurs encore réticents vis-à-vis des fluctuations incessantes des devises numériques.

Récemment introduite par la société londonienne R FinTech à Genève, la nouvelle monnaie virtuelle « Bilur » se positionne comme une alternative viable au Bitcoin, la célèbre crypto-monnaie qui avait autant séduit à ses débuts qu’elle n’avait essuyé de revers. Si les deux devises ne dépendant d’aucune banque centrale, le nouvel arrivant « Bilur » se base sur un réseau peer-to-peer en blockchain et possède la particularité d’être indexé sur le cours du pétrole, une première dans le monde des crypto-monnaies.

Afin de rattacher sa valeur à celle du pétrole, c’est près d’un million de barils stockés au Texas qui ont été achetés par R FinTech. Un Bilur correspond à peu de choses près à une tonne de pétrole, soit environ 6,5 barils. « Si on tient compte du prix moyen du baril de Brent depuis le début de l'année, un bilur vaut 356,45 dollars (326 euros). », explique la revue Challenges. L’idée étant d’acquérir davantage de pétrole à mesure que la nouvelle monnaie se développe.

Garanti par un bien physique, le « Bilur » reste difficile à contrôler, notamment en ce qui concerne les équivalences entre quantité de pétrole et nombre de « Bilurs » en circulation. De même, difficile de savoir si cette alternative s’avère être plus sécurisée que les autres devises numériques, souvent remises en cause pour leurs cours volatiles. Toutefois, le fait que le « Bilur » se base sur un bien physique et tangible pourrait contribuer à rassurer certains utilisateurs, déjà initiés à la monnaie virtuelle.

« Nous restons une crypto-monnaie, nous ne faisons que la soutenir avec quelque chose de réel », a expliqué Usama al Ali, directeur du développement de R Fintech.

Tant qu’il y aura du pétrole… !

Commentaires

Répondre à bachmann Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.