actu_13541_vignette_alaune

PR Lions - les gagnants de Cannes

Le Grand Prix de la catégorie PR a été remporté par la Banque Populaire de Puerto Rico et son agence JWT San Juan. Une opération ambitieuse qui fait bouger les mentalités en swinguant …

Le jury présidé par Gail Heimann, Vice-Présidente de l'agence Weber Shandwick, est unanime : les relations publiques ont définitivement opéré leur mutation. Depuis 5 ans, le marché a été bouleversé, au même titre que tous les autres. Désormais, une bonne opération de Relation Publique doit voir plus large, viser plus ambitieux et placer le consommateur au coeur. Au feu le monologue des marques et son cortège de surdités et d'aveuglements : on entre en dialogue, on provoque l'engagement, on soulève des questions de société bien au-delà de la simple problématique marchande et l’on pense global, en résonance avec toutes les actions de la marque.

Le Grand Prix de cette année répond à ces nouveaux défis : prendre une chanson populaire et obtenir une visibilité en media propre aux grands événements d'actualité nationale. L'opération "The Most Popular Song" a été réalisée par JWT San Juan pour la Banque Populaire de Puerto Rico.
Partant du constat que 60% de la population de l'île reçoit des subventions gouvernementales et semble s'installer avec une certaine philosophie dans cette situation, la banque s'est attaquée à ce sujet épineux en douceur et donc en chanson. Le groupe de salsa El Gran Combo a détourné son plus grand tube “No Hago Más Ná”. Une chanson nouvelle est née : même musique, nouvelles paroles. Ainsi, "It's so good to live like this, just eating and not working" (C'est si bon de vivre comme ça, juste manger et ne pas travailler) est remplacé par "It's so good to live like this, always willing to work" (C'est si bon de vivre comme ça,  toujours disposés à travailler)… Un message résolument plus tourné vers une vie plus active.

 

 

 

 

Le jury salue aussi l'opération "blood relation" qui est couronné d'un Lion d'Or. En septembre 2011, plusieurs membres du PCFF (Parents Circle Family Circle), une organisation conjointe israélo-palestinienne réunissant ceux qui ont perdu des proches dans le conflit, se sont rendu côte-à-côte à la Cinémathèque de Tel-Aviv sous l'égide des Nations Unies. Israéliens et Palestiniens ont fait don de leur sang comme acte symbolique de pacification. Une action qui a marqué la Journée internationale de la paix. Le sang récolté a été redistribué dans les hôpitaux israéliens via la banque nationale du sang, le Magen David Adom (service médical d'urgence d'Israël) et par l’hôpital Al-Makassed Islamic Charitable Society pour les Palestiniens de Jérusalem-Est.

 

Ce projet intitulé Blood Relations est né de l’initiative The Impossible Brief, un défi mondial lancé par Saatchi & Saatchi Israël en 2010. Les esprits créatifs du monde entier ont été invités à imaginer des solutions pour rapprocher les Israéliens et les Palestiniens. Les idées finales ont été éditées dans un livre qui fut envoyé aux dirigeants politiques du monde entier. En partenariat avec The Peres Center for Peace, ces idées ont été étudiées par des juges palestiniens, israéliens et internationaux. Le jury du festival de Cannes 2011 a élu Blood Relations projet gagnant, tandis que les membres du PCFF ont estimé qu’il s’agissait de l’expression ultime de la réconciliation. L’association a donc contacté l’agence Saatchi & Saatchi EMEA afin de concrétiser le projet Blood Relations.

 

Dans le cadre du projet, le mercredi 21 septembre 2011, Journée internationale de la Paix, le Centre Shimon Peres à Tel-Aviv invitait de hauts dignitaires, les chefs des principales organisations de la région, des ambassadeurs et la communauté diplomatique pour participer à un évènement culturel : était projeté un film documentaire sur le don de sang, à côté d'une exposition sur le thème, tandis qu’un groupe d'organisations internationales, des communicants israéliens, palestiniens et des experts médias débattaient autour d’une table ronde sur le rôle de la créativité et de la publicité sur ce genre de conflit.

 

Ali Abu Awwad, porte-parole et directeur du projet a déclaré au nom du PCFF: «Notre vision à long terme est de créer un cadre pour un processus de réconciliation comme partie intégrante de tout accord futur politique. Il est de notre devoir de rappeler la nécessité d'un dialogue permanent pour la paix, quel que soit le résultat de la quête palestinienne pour un état indépendant viable. »

 

Dr Aliza Savir, directeur général adjoint du Peres Center a déclaré: "En raison de la persistance du conflit qui frappe cette région, nous sommes malheureusement témoins d'une accélération du processus de déshumanisation, et il y a un besoin urgent d'insister sur la dimension humaine. Cette campagne transmet deux messages: premièrement, le fait que nous sommes tous humains et avons le même sang et deuxièmement, nous aspirons tous fondamentalement à la même chose qui est tout simplement de vivre. "

Le projet Blood Relations a été salué par Barack Obama, Bill Clinton, le Président Carter et Monseigneur Desmond M. Tutu.

 

À noter le Lion d'Or obtenu par La Redoute et son agence CLM BBDO pour l'opération dit de l'homme nu. On se souvient du drame : un homme nu dans les flots à l'arrière d'une photo de la collection enfants. Le buzz qui part, qui dérape et qui moque la marque. Et puis, l'opération rebond qui sauve du naufrage. Le discours clair de l'équipe marketing et le grand jeu à la recherche des erreurs glissées, intentionnellement cette fois, dans les pages du site ... Réactivité, humour ... un joli cas d'école pour tous en matière de gestion de crise.

A souligner également, le Gold Lion remporté par Leo Burnett Beirut pour sa campagne "no right no women", en faveur du droit des femmes au Liban. L'association a demandé aux libanaises d'imaginer un monde sans hommes (forums, débats). Au final les media se sont emparés de cette opération lui offrant une résonance sans précedent mais surtout le parlement libanais plancherait sur un projet de loi en faveur du droit des femmes.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.