premium 1
premium 1
actu_1750_vignette

Nespresso et les campagnes multicanales récompensés par EFFIE 2009

Le 24 nov. 2009

La seizième édition du Prix EFFIE France a eu lieu lundi 23 novembre au théâtre de Paris. Elle est organisée par l'AACC, CB News et l'Union des annonceurs, 12 campagnes de communication ont été distinguées pour leur efficacité mesurée et prouvée, par un jury de professionnels (annonceurs, agences, médias et marketing).

 
Le Grand Prix EFFIE a été décerné à la campagne « Georges Clooney III » de Nestlé Nespresso, réalisée par l'agence McCann Paris.
Le palmarès montre que les campagnes les plus efficaces sont souvent celles qui innovent et investissent plusieurs canaux. Les 12 campagnes récompensées sont multicanales et multimédias. Trois d'entre elles utilisent 5 médias (Orangina, Nespresso et Intermarché), quatre campagnes (Citröen, Caisse d'Epargne, SFR et Française des Jeux) utilisent quatre médias, les campagnes Yves Rocher et Sécurité Routière ont opté pour trois médias. Enfin, les campagnes à petits budgets (Gemalto, Unilever/Dove et Nuxe) ont tout de même choisi deux médias.

 
Les médias le plus souvent utilisés sont l'Internet et la Presse, présents 11 fois sur 12 dans les plans médias des campagnes récompensées. Ce sont ainsi les deux médias investis par le spécialiste de la sécurité numérique, Gemalto, et, contre toute attente et sous forme d'opération spéciale, par la gamme de soins des seniors, Dove.
Le Web, généralement utilisé comme média de complément, est au cœur des dispositifs de Nespresso (participation des internautes à l'élaboration de la campagne) et de la Caisse d'Epargne (teasing, révélation et transformation).
La Télévision est présente 8 fois dans les stratégies médias du palmarès, l'Affichage 7 fois, la Radio 4 fois et le Cinéma 2 fois (Orangina et Espresso).
A chaque média son rôle et son rendement dans les dispositifs gagnants des annonceurs : la Caisse d'Epargne a joué - en 3 phases - la synergie des différents vecteurs ; la neufbox de SFR a concilié deux formes de rendements (médias d'image et médias de ROI) ; Yves Rocher a mis en place un nouveau système de communication tandis qu'Orangina - qui communiquait historiquement en TV seule - a déployé une orchestration média de rupture et Intermarché une nouvelle architecture de communication : tous ses médias au service du trafic, y compris la presse et la TV. _La campagne ''Qui veut gagner des millions ?'' de Citroën décline les spots TV en presse, radio et web. Le déploiement multicanal du grand gagnant (Nespresso) veut engager les consommateurs dans une expérience de marque plurielle.

 

 
Selon Emmanuel Charonnat, experts des médias et de la publicité, ''la richesse et la diversité des dispositifs utilisés rappellent une fois de plus qu'il n'y a pas de recette en publicité: que chaque canal doit être utilisé à bon escient, en fonction des objectifs assignés (image, émergence, création de trafic...), et que la créativité (innovation et création) peut décupler l'efficacité du contact avec la marque''.

 

 


- Accéder au palmarès complet -

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.