Catégories Usages par genre

Femmes et ménopause : le tabou de l'open space

On estime qu'en 2025, un milliard de femmes sur Terre feront l'expérience de la ménopause. Pourtant, dans le monde du travail, cette période de transition est source de nombreuses discriminations.

On a parlé des règles. On a montré du sang – celui qui est rouge – dans les publicités. Et on a pointé du doigt le coût des protections menstruelles – désormais gratuites dans les universités françaises. Certains pays ont même mis en place des congés pour les femmes qui souffrent de règles douloureuses. Bon, les campagnes qui parlent de vulves et des menstruations trouvent toujours des détracteurs. Mais, on en parle. En revanche, à l’autre bout du cycle, silence radio.

Le grand tabou de l’open space

Alors que les publicités pour culottes de règles inondent nos feeds Instagram, la ménopause reste taboue. Particulièrement, dans le milieu professionnel. Une étude réalisée sur 5 000 femmes dans cinq pays du monde indique qu’une femme sur trois a caché ses symptômes de ménopause au travail. Et plus les femmes sont jeunes, moins elles osent parler de ce qu’elles traversent et de l’impact que ça peut avoir sur leur travail. Les symptômes de la ménopause, qui incluent bouffés de chaleur, fatigue, fluctuations brutales d’hormones et insomnies, peuvent pourtant être très handicapants au bureau.

Pourquoi c’est vraiment important ?

La ménopause au bureau est loin d’être un sujet anecdotique. Une étude britannique a montré que 10% des femmes quittent leur job à cause de la ménopause. En lisant le témoignage d’une directrice d’agence de marketing digital sur Digiday, on comprend rapidement pourquoi. À 51 ans, elle raconte anonymement sa gêne face aux bouffées de chaleurs imprévisibles. Mais aussi, les regards de ses collègues lorsqu’elle sort un mini-ventilateur en réunion et les « brouillards cérébraux » qui rendent certaines tâches temporairement difficiles. La professionnelle du marketing se souvient également de certaines femmes qu’elle a vu être évincées de leur rôle de direction à cause des leurs bouffées de chaleur.

Au Royaume-Uni, certaines entreprises comme Publicis, Ogilvy et Vodafone mettent en place des politiques spécifiques pour accompagner leurs salariées durant leur ménopause. Mais elles sont encore rares.

[related-post id="417164"]

[related-post id="375040"]

[related-post id="472754"]

Partager
Publié par :
discriminationEgalité hommes/femmesmonde du travail

Ce site utilise Google Analytics.