5 marques qui misent sur les « spiritueux » sans alcool

Poids lourds du secteur ou jeunes start-up, les marques se mettent aux boissons sans alcool.

Sober curious ou abstèmes complets, ils sont de plus en plus nombreux à délaisser les boissons alcoolisées au profit d’options plus light et qui ne donnent pas mal à la tête. Ceux qui veulent prolonger leur Dry January le reste de l’année ont même leur propre réseau social, baptisé Loosid. Avec une croissance du marché de 30 % par an, les marques ont bien compris qu’elles allaient devoir suivre la tendance.

JNPR, le made in France

Comme dans un spiritueux classique, JNPR (prononcer Juniper) est fabriqué à partir de plantes distillées en utilisant les mêmes techniques. Sauf qu’il ne contient pas une goutte d’alcool. Il capitalise même sur les propriétés médicinales de la baie de genévrier.

Créé par la Française Valérie de Sutter qui a été interpellée par le manque d’offre de boissons sans alcool « pour adultes » en France après un séjour aux États-Unis, JNPR est fabriqué en Normandie.

Seedlip, la distillerie du 17e siècle façon Instagram

Que boire quand on ne « boit » pas ? Cette question a poussé Ben Branson à créer la marque Seedlip en 2015. Lui-même abstinent, le britannique a passé deux ans à expérimenter dans sa cuisine afin de créer une gamme de spiritueux raffiné sans alcool. Et il n’a rien inventé puisqu’il s’est inspiré du livre The Art of Distillation de John French, paru en… 1651. Mais Seedlip remet des anciennes techniques au goût du jour et via le compte Instagram @SeedlipSocial, la marque entend « changer la façon dont les gens boivent ».

Ça fonctionne, et à l’été 2019 le géant du secteur Diageo a pris des parts majoritaires dans la start-up.

Celtic Soul et Ceder’s par Pernod Ricard

La tendance des « spiritueux » sans alcool n’attire pas que les start-up, loin de là. Pernod-Ricard s’intéresse au sujet et a sorti plusieurs boissons destinées aux sober curious. Depuis juillet 2019, la marque propose au Royaume-Uni un faux-whisky baptisé Celtic Soul. Début 2020, le gin sans alcool Ceder’s a également fait son entrée sur le marché français après avoir été distribué dans une dizaine de pays.

Atopia, le gin avec presque pas d’alcool

Chez William Grant & Sons – maison-mère des whiskys Glenfiddich et Grant’s – on mise sur le « très peu d’alcool ». Avec un degré alcoolique de 0,5 %, le breuvage transparent « aux notes d’agrumes » contient 75 fois moins d’alcool qu’un gin classique. Et à en croire les images de yogis régulièrement publiées sur le compte Instagram de la marque, la boisson entend se positionner sur le créneau de la santé plutôt que celui de la fête.

CeroCero, le zéro alcool de Lidl

La tendance Nolo séduit aussi les grandes enseignes discount. Le distributeur allemand Lidl a donc lui aussi sorti son gin à 0 %. Baptisé CeroCero, la boisson au genévrier et à l’hibiscus est vendue au Royaume-Uni pour moins de 12€. De quoi mettre la tendance des spiritueux sans alcool à la portée de toutes les bourses.

À lire aussi

Ce site utilise Google Analytics.