habillage
premium 1
premium1
nouveaux usages drones salaryman

Les 5 nouveaux usages qu'il ne fallait pas manquer

Le 8 déc. 2017

Les drones vous empêchent de faire des heures supp., le robot Sophia crée des vocations chez les drag queens, le Invisible Box Challenge veut casser les Internets... les nouveaux usages favorisent le bien-être.

Ces drones vous empêchent de faire des heures supp'

La technologie veut en finir avec le burnout ! Au Japon, les travailleurs ne veulent pas rentrer chez eux. Pour les contraindre à le faire, Taisei, l'entreprise qui construit le principal stade olympique de Tokyo 2020, s'appuie sur la technologie pour forcer les salariés à quitter leur poste avec un dispositif très original : un drone. Le T-Frend, à l'origine simple drone de sécurité doté d'une caméra, poussera malgré eux les salarymen vers la sortie en diffusant « Auld Lang Syne », une musique très utilisée au Japon et synonyme d'heure de fermeture. Difficile de se concentrer avec une musique d'ascenseur. Disponible dès avril 2018, les entreprises intéressées devront tout de même payer quelques 443 dollars par mois avec un système d'abonnement... mais un salarié heureux est aussi un salarié plus productif ! Dans le pays de la tech, nul doute que les travailleurs têtus trouveront le moyen de continuer le travail. On a déjà trouvé la parade : un casque à annulation de bruit ambiant !

via GIPHY

Les robots, nouvelles égéries ? Ce drag queen se transforme en Sophia, le robot humanoïde

Oui, les robots aussi peuvent inspirer les humains... c'est en tout cas ce que nous disait Vogue avec Erica, un android japonais. C'est au tour de l'humanoïde Sophia, l'un des robots les plus avancés du monde et désormais de nationalité saoudienne, de faire parler d'elle. Après avoir fait la Une de Elle Brésil et exprimé son souhait de réduire à néant l'humanité, elle déchaîne aujourd'hui les passions des drag queens. La très populaire drag queen de 21 ans Aquaria s'est en effet octroyé les traits de Sophia. Interrogée par le site Mic, Aquaria prétend être une fan absolue du sens de l'humour de Sophia... : « Sophia a un visage très particulier - je dois faire attention à ce que je dis juste au cas où elle lit cet interview - j'ai voulu exagérer ses imperfections et ses singularités ». Un robot peut-il être mannequin ? A cette question, l'artiste répond sans hésitation : « Sophia n'est pas une légende drag. Elle n'est pas non plus une légende queer. C'est une légende pour nous tous humains. Sophia n'est qu'amour. Sophia n'est que vie. » ... Ok ok ok !!!

Invisible Box Challenge : un nouveau challenge pour casser les Internet

Après le Ice Bucket Challenge, le Mannequin Challenge, The Floor is Lava et le Bottle Flip Challenge... la nouvelle tendance virale s'appelle Invisible Box Challenge. Le principe est - comme toujours - très simple : vous n'avez qu'à mimer. Tapotez une boîte invisible, puis « sautez » par dessus. Le phénomène lancé par une pom-pom girl américaine a depuis inondé les réseaux. A vous de relever le défi ! (Bon courage, c'est tout pourri comme idée)

Cette combinaison vous permet d'acheter des vêtements en ligne... à votre taille !

En 2017, la moitié des consommateurs préfèrent toujours les boutiques physiques à l'e-commerce quand il s'agit de s'habiller. Première responsable : encore une histoire de taille. En effet, la coupe des vêtements n'est jamais la même selon les marques, et de toute façon les clients ne sont jamais bien sure quant à leur tour de taille. Une entreprise japonaise, ZOZOTOWN a donc décidé de prendre les choses en main en créant ZOZOSUIT, une combinaison futuriste qui enregistre avec précision vos mensurations (15 000 mesures différentes). Une fois ses données récupérées, le consommateur est invité à faire ses emplettes dans la collection de vêtements tous sur-mesure du shop en ligne. Avec une telle technologie, dira-t-on bientôt adieu à notre vieux système de taille ? S, M, L, XL, XXL... bientôt désuets ?
ZOZOSUIT

Cet activiste pro euthanasie veut commercialiser une machine à euthanasie futuriste

Pour l'activiste australien pro euthanasie et ancien militaire Dr Philip Nitschke, aussi surnommé Dr Death, choisir sa mort relève du progrès humain. C'est pourquoi il a conçu la capsule Sarco, un dispositif imprimé en 3D permettant de se... suicider. L'engin n'a rien d'une blague, il a été crée suite à la décision de l'État de Victoria en Australie de légaliser l'euthanasie en 2017. Une fois activé par la pression d'un bouton, Sarco se remplit d'azote. Selon le Dr Death, l'occupant, alors désorienté, ressent en une minute des effets équivalents à ceux causés par quelques verres de trop. En douceur, l'appareil met fin à la vie de l'occupant après qu'il ait perdu conscience. Evidemment, le dispositif permet de changer d'avis à tout moment. La machine est réservée aux individus de plus de 50 ans, qui devront passer un test pour s'assurer qu'elles sont conscientes de leur décision et de l'impossibilité de revenir en arrière... Le dispositif n'a évidemment pas manqué de faire polémique.

Machine euthanasie sarco

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.