habillage mobile
premium 1
premium 1
Personnes masquées addicts à leurs smartphones

Les 5 nouveaux usages qu'il ne fallait pas manquer

Le 10 nov. 2017

Honolulu interdit aux piétons-onnes de consulter leurs smartphones, un commissariat chinois remplace ses policiers-ères par des IAs, une clinique de chirurgie esthétique ouvre dans un aéroport asiatique... les nouveaux usages détonnent !

Honolulu interdit à ses citoyens-nes de marcher en regardant leur smartphone

Regardez droit devant vous ! D'après une enquête réalisée par le groupe Dekra menée dans six capitales européennes, l'usage du smartphone chez les piétons représente un danger majeur. En effet, en Europe, 22% des victimes d'un accident mortel de la route sont des piétons-onnes, et dans la moitié des cas il s'agit d'une simple erreur d'inattention liée à l'usage d'un smartphone. Et ça n'a rien d'étonnant : concentré sur un écran, votre champ de vision, en plus d'être orienté vers le bas, est très largement réduit. Deux possibilités s'offrent donc aux villes pour contrer ce fléau : moderniser les rues et inventer de nouvelles signalisations ou... interdire totalement l'usage du smartphone aux piétons-onnes. Honolulu a fait son choix : dès le 25 novembre, la consultation de son smartphone en traversant une route sera punie de 35 dollars d'amende, et jusqu'à 99 dollars cas d'usage répété.

Le Royaume Uni lance les consultations médicales en appel vidéo

Vous pouvez dire adieu au stéthoscope... en Angleterre. La National Health Service (NHS) , sécurité sociale britannique, présente « GP at Hand », un nouveau service qui permet de consulter son médecin généraliste via un appel vidéo. L'organisme de santé s'est entouré de la société Babylon Health, qui proposait déjà une offre comparable, pour développer l'application. La NHS répond ici à un réel problème : les Britanniques doivent aujourd'hui attendre jusqu'à trois semaines pour obtenir un rendez-vous avec un médecin, contre seulement deux heures maximums avec GP at Hand. Si l’organisme de santé déconseille pour des questions de sécurité le service aux personnes à déficience mentale et/ou physique sévères et aux femmes enceintes, l’application permet néanmoins de transmettre une prescription de médicaments à la pharmacie la plus proche pour des maladies bénignes.

Un commissariat chinois remplace ses policiers-ères par des intelligences artificielles

La prochaine fois qu'un-e citoyen-ne de la ville de Wuhan cherchera de l'aide de la part de la police, il y a de grandes chances qu'il discute non plus avec un-e humain-e mais plutôt un robot. Le site web Radii, cite le journal chinois Caijing Neican : « Les commissariats sont des organes cruciaux de pouvoir. Mais il faut vivre avec son temps. L'intelligence artificielle se révèle très pratique sur des sujets relatifs à la sécurité. » Développée en association avec le géant chinois Tencent, cette station de police du futur ouverte 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 fonctionnera à l'aide de technologies de reconnaissance faciale et se concentrera sur des problèmes simples : renouveler son permis de conduire, passer des tests d'aptitude à la conduite... D'après le même journal, le commissariat ne demandera ni carte d'identité, ni photos, ni certificats : les Chinois-es n'auront en aucun cas besoin de prouver leur identité : bonjour Skynet.

Concept de commissariat du futur en Chine

L'application de fitness Strava permet aussi de façonner la ville de demain

Les entreprises du numérique au service de nos villes ? Il n'y a pas qu'Uber pour aider au développer urbain de nos villes, les applis de fitness aussi. Strava agrège ainsi les données des cyclistes et des coureurs-euses au sein du site Strava Metro et permet aux villes d'ajuster avec plus de précision les infrastructures de la ville selon la demande des habitants-es, ou plutôt leurs habitudes. L'ensemble des ces données, utilisées avec la permission des utilisateurs-rices de l'app, sont compilées sur une carte de chaleur. Celle-ci permet alors, selon le site de l'application : « l'analyse profonde de l'activité des cyclistes et des piétons, les routes les plus empruntés, les routes évitées, l'effet des heures de pointe, l'attente pour traverser aux intersection, les destinations... ».

carte de chaleur strava app

Une clinique de chirurgie esthétique ouvre en plein aéroport en Corée du Sud

En transit en Corée du Sud ? Tuez le temps avec une rhinoplastie. L'aéroport international d'Incheon, près de Séoul, annonce l'ouverture prochaine, dès janvier 2018, d'une clinique de chirurgie esthétique destinée aux... voyageurs. L'initiative, motivée par une hausse significative des dépenses en chirurgie esthétique dans le pays, pose de nombreuses questions médicales. L'association coréenne des chirurgiens plasticiens alerte des potentiels dangers encourus par les patients lors des voyages en avion (décollage, pression...). Pour désamorcer la polémique, l'aéroport a mis en place des régulations claires au sujet des traitements, et a précisé combien de temps les voyageurs-euses devront attendre avant de pouvoir prendre un vol.

via GIPHY

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.