Without Information Are We Nothing?

L’Express avec Iligo – Insight Agency, mène une grande étude sur les nouveaux modes de consommation de l’information des français. Intitulée « Without Information, are we nothing ? », l’étude sera publiée début 2011. Des étudiants de Sciences Po et du CELSA vont du 13 au 17 décembre être privés d’information afin d’analyser en situation ce que serait un monde sans média, et les conséquences notamment sur le lien social.

 

L’Express a choisi d’impliquer un public souvent décrit comme représentatif d’une « génération Y » et  futurs décideurs du marché, afin de tester certaines des premières hypothèses de l’étude « Without Information, are we nothing ? », notamment sur la façon dont les individus se servent de l’information pour nourrir leurs liens sociaux.

Comme le précise Françoise Fassin, Directrice Marketing du Groupe Express Roularta:" La consommation de l'information change. Avec la multiplication des supports, les citoyens vivent plus que jamais au coeur de l'information. Un flux qui nourrit ses relations sociales au quotidien et qui engendre en résonance un fort niveau d'implication face à l'information. Cette hyper implication se traduit par un challenge permanent des supports sur lesquels ils s'informent mais donne aux médias d'information un rôle unique dans la vie des Français." 

Cette expérience est notamment inspirée de celle qui avait été menée en avril 2010 par l'Université du Maryland sur une méthodologie proche.

 

Les étudiants vont individuellement être suivis pendant 24h dans leurs environnements afin de mieux comprendre les conséquences d’une privation de médias et d’information. Cette approche ethnographique vise à recueillir des témoignages vidéos originaux afin de mieux percevoir la valeur de l’information. Elle sera complétée en amont de l’expérience de questionnaires sur leur consommation initiale de médias et en aval sur leurs perceptions à froid de ce qu’ils auront vécu. Autant d’éléments d’analyse afin de voir les stratégies hétérogènes que vont mettre en oeuvre des individus fréquentant pourtant des classes a priori homogène.

L’ensemble des contenus captés pendant l’expérience sera ensuite accessible sur une plate-forme digitale hébergée sur LEXPRESS.fr en début d’année 2011. Un documentaire court sera diffusé ainsi que l’ensemble des portraits individuels des étudiants participants. Une version digitale de l’étude sera rendue publique sur cette même plate-forme ainsi qu’un blog visant à approfondir les modes de consommation de l’information.

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.