bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
Intelligence artificielle anti intelligence artificielle

L’I.A. anti I.A.

Le 6 juill. 2017

Ce drôle de wearable envoie une décharge de froid à celui qui le porte lorsqu’il entend une voix artificielle.

Pensé par l’équipe recherche et développement de DT, l’agence qui vient d’être intégrée à AKQA, l’intérêt du gadget est, à première vue, discutable. Mais très vite, on se rend compte qu’il est le fruit d’une réflexion plus poussée…

De plus en plus, les intelligences artificielles imitent les humains, au point de parfois les berner à coup de désinformation. Résultat, il est de plus en plus difficile de décerner le vrai de la fiction…

Les équipes de DT R&D ont ainsi développé l’Anti AI AI – autrement dit, l’intelligence artificielle anti intelligence artificielle. Sous forme d’oreillette, elle aide celui qui la porte à identifier un contenu audio produit par un robot en lui envoyant une « décharge » froide, histoire de rappeler qu’une voix synthétique sera toujours dénuée de chaleur humaine.

Anti AI AI – Wearable Artificial Intelligence from DT on Vimeo.

« Nous voulions que cette objet puisse donner à celui qui le porte une sensation unique, en adéquation avec ce qu’il vit lorsqu’il entend une voix de synthèse », sans utiliser les moyens de « réaction » traditionnels, lumineux, vibrants ou sonores. « En utilisant une plaque thermoélectrique, nous avons été capables de créer un vrai refroidissement de la peau du cou ».

schema

 

La raison d’être de DT R&D est de questionner le contexte actuel, en explorant les changements liés aux entreprises, au social et aux technologies. « Nous voulons avoir les connaissances et les outils pour grandir, et façonner le futur ».

Au cours de « sprints » de 3 semaines, les équipes s’attachent à résoudre une série de questions, « en prototypant et en expérimentant, pour proposer à la fin de chaque sprint du contenu destiné à informer l’agence, les clients, ou le grand public ».

Les équipes entendent bien questionner, avec ce projet, notre rapport à l’intelligence artificielle. « De façon assez ironique, plus la technologie s’améliore, plus elle semble devenir agressive ». Le résultat, ce sont des questions fondamentales… « En cas d’accident, qui la voiture connectée devra-t-elle choisir de tuer ? Le futur recèle de questions compliquées posées par les avancées technologiques, et ce n’est pas avec encore plus de technologie que nous pourrons répondre à toutes ».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour