modération stop

2 modérateurs déclarent des syndromes post-traumatiques

Leur métier : regarder les pires images que drainent le Net ! Deux salariés portent plainte contre leur employé : Microsoft.

Imaginez un quotidien rythmé par des images violentes et insoutenables : contenus pédophiles, meurtres, viols, agressions… c’était le travail de deux modérateurs de Microsoft qui portent désormais plainte contre le géant de l’informatique à qui ils imputent leur syndrome post-traumatique.

Dans un premier temps identifié par des logiciels ou rapportés par des internautes, ces contenus doivent être soumis au regard « humain » , étape de vérification encore incontournable dans la modération des contenus.

BBC rapporte dans un article que lorsque les deux hommes partageaient leurs angoisses liées à ce travail, le manager leur conseillait d'aller marcher, faire une pause cigarette ou d'aller jouer aux jeux vidéos.

De son coté Microsoft précise prendre « le sujet très au sérieux pour retirer et dénoncer les contenus de ce type qui tenteraient d'intégrer son réseau autant que la bonne santé des salariés qui effectuent ce travail important » .

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.